Les syndiqué-es de l’usine Amaro de Saint-Cuthbert renouvellent leur convention collective

Courtoisie Conseil central de Lanaudière-CSN

Réunis en assemblée générale, les travailleuses et travailleurs de l’usine Amaro de Saint-Cuthbert se sont prononcés, le 25 août dernier, à l’unanimité en faveur des termes de leur nouvelle convention collective.

D’une durée de 3 ans, le contrat de travail de ces 43 syndiqué-es, membres d’un syndicat affilié à la CSN, prévoit des augmentations de salaire variant de 3,5 % à 5,5 % par année en plus d’un ajustement salarial de 3 % pour la majorité des catégories d’emploi. De plus, les travailleuses et travailleurs ont aussi droit à une pleine rétroactivité salariale, et ce depuis l’échéance du dernier contrat de travail au 31 décembre 2022.

Autres gains

Les employé-es enregistrent également des gains aux chapitres suivants : libérations syndicales, procédures disciplinaire, de grief et d’arbitrage, fonctionnement du comité de relations de travail (CRT), procédure d’affichage des postes vacants, sommes remboursées pour les bottes de sécurité et le mobile chez les camionneurs, encadrement du recours à la sous-traitance, définition du temps supplémentaire, droit de refuser le surtemps de travail, vacances annuelles, conditions salariales lors des jours fériés, congés mobiles, cotisations de l’employeur à Fondaction, primes (aux formateurs, de mécanique, de fin de semaine), ainsi que la mise à jour d’une clause de pont permettant de garantir le maintien des conditions de travail en vigueur en cas de grève ou lock-out dans le futur.

Certains acquis passés sur lesquels l’employeur demandait des reculs ont pu être préservés. C’est notamment le cas pour la procédure de rotation entre les postes de travail, pour la désignation et la rémunération des chefs de production (syndiqués) ainsi que pour la clause de transparence économique. Les parties ont aussi convenu de discuter prochainement en comité paritaire de l’épineuse question des pauses chaleur afin de s’assurer d’être conformes aux normes de la CNESST.

Appelé à commenter, le président du syndicat, Jean-Philippe Normand a déclaré : « Si nous avons pu atteindre nos objectifs de négociation, c’est grâce à la mobilisation inébranlable de nos membres, convaincus du mérite de nos revendications alors que l’entreprise connait une croissance soutenue. Les syndiqués ont su se tenir debout et exiger leur juste part des profits. »

L’employeur et le syndicat n’ont pas eu besoin de recourir à leur droit de lock-out ou de grève. Rappelons que les syndiqué-es s’étaient dotés d’un mandat de grève voté à l’unanimité le 16 juin 2023 et renouvelé encore à l’unanimité le 17 août dernier. Ceux-ci ont tout de même décidé d’accorder une

dernière chance au dialogue avant de déclencher un conflit de travail, décision qui s’est avérée fructueuse en bout de piste.

À propos

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs d’Amaro — CSN représente 43 membres. Il est affilié à la fédération du commerce FC-CSN qui compte 30 000 membres partout au Québec et au Conseil central de Lanaudière — CSN qui regroupe 81 syndicats représentant plus de 14 000 membres sur l’ensemble du territoire de Lanaudière.

 

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette