Le 19 janvier, Samuel Blais enseignant en musique au Cégep à Joliette, s’est vu remettre le Prix Opus dans la catégorie Album de l’année Jazz pour son disque Equilibrium. Le disque a aussi fait partie du top 5 des meilleurs disques de jazz canadiens de 2018 selon le Ottawa Citizen. Les Prix Opus, octroyés par le Conseil québécois de la musique visent à récompenser les artisans et artisanes du milieu de la musique classique, du jazz et des musiques du monde.

Photo courtoisie

Le trio Éphémère, composé de Camille Grenier, Zoë Mercier et Myriam Clermont, remporte les grands honneurs lors de la finale locale de Cégeps en spectacle à Joliette le 5 février. « Nous n’en revenons toujours pas. Nous avons créé notre trio juste à temps pour les auditions de Cégeps en spectacle pour le plaisir de faire de la musique et là, nous sommes les gagnantes! » avait mentionné avec enthousiasme Camille Grenier, membre du groupe Éphémère lors de l’obtention de leur bourse de 300$ rattachée à leur performance.

À la fin février, le directeur-général du Festival International de Lanaudière, François Bédard, annonce sa retraite. Entré en poste en mai 1991, les réalisations de M.Bédard sont nombreuses. C’est à ce dernier qu’on doit la mise sur pied de la Fondation du Festival qui joue aujourd’hui un rôle significatif dans son financement. Il a de plus doté l’Amphithéâtre d’un système vidéo haute définition novateur qui a transformé l’expérience des mélomanes.

Photo archives Ysabelle Forest

Un nouveau groupe de chanson traditionnelle voit le jour dans Lanaudière alors que le groupe « Les pas couchables » se produit sur scène avec un premier spectacle le 29 février au Festival des Hivernants de Sept-Îles. En janvier dernier, la formation est sortie de la sphère privée en dévoilant sa vidéo promotionnelle sur les réseaux sociaux. Cette dernière a piqué la curiosité du public et a suscité un vif intérêt. Le groupe « Les pas couchables » présente au public du répertoire transmis de génération en génération. Sa philosophie tend à s’inscrire dans la prise de conscience actuelle de notre société, qui tend à éviter la surconsommation et le gaspillage, pour favoriser le durable et le réutilisable.

La 13e édition du souper-bénéfice de l’École de musique Fernand-Lindsay remporte un franc succès. Les présidents d’honneur, madame Dany Belleville et monsieur David Hervieux, ont misé sur un discours vantant les bienfaits de la musique et l’importance de son accessibilité. Ils ont aussi insisté sur la nécessité d’initier les jeunes aux loisirs culturels en général afin d’élargir leurs horizons et de les aider à découvrir leur passion. Grâce au précieux soutien de ses partenaires et donateurs, l’École a réalisé un profit de 8500$.