Le sous-financement c’est inacceptable pour plus d’un millier d’emplois dans la région

Courtoisie

En cette journée des travailleuses et des travailleurs, nous tenons à souligner l’apport incroyable des 1100 employés des organismes communautaires autonomes qui se démènent pour offrir une aide quotidienne aux Lanaudoises et Lanaudois les plus vulnérables de la région.

Ils et elles sont des intervenantes, intervenants, agentes, agents, travailleuses et travailleurs sociaux, éducatrices et éducateurs spécialisés, coordonnatrices et coordonnateurs, etc, mais aussi les premières personnes à être affectée par le sous-financement chronique des organismes par les gouvernements successifs qui s’entêtent à ne pas rehausser le financement des organismes adéquatement.

Depuis plusieurs années, les organismes Lanaudois revendiquent pour l’amélioration des conditions salariales et de travail des employées et employés des OCA par le biais d’un rehaussement significatif du financement à la mission globale et indexé selon les coûts systèmes. La campagne Engagez-vous pour le communautaire, qui réunit les quelques 4000 organismes d’action communautaire autonome, souligne qu’elle « appui en fait la revendication pour un salaire minimum à 15 $/heure. Cet appui se veut en lien direct avec le travail des organismes d’action communautaire autonome qui, de diverses façons, viennent en aide aux personnes les plus vulnérables de notre société et cherchent à atténuer les effets destructeurs de la pauvreté dans les communautés. »

Ce 15 $ doit aussi être de mise pour le communautaire

À force d’aider leurs communautés avec des ressources restreintes et limitées, les conseils d’administration et les coordinations d’organismes ne sont pas en mesure d’atteindre ce seuil salarial de 15 $. Selon le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC), pour 34 % des organismes communautaires, on retrouve des hommes et des femmes occupant des postes à temps plein dont le taux horaire est inférieur à 15,00 $ tandis que pour les emplois à temps partiel ce taux augmente à 59 %. Le sous-financement chronique des organismes est responsable des conditions salariales peu enviables qu’offre le communautaire. Les organismes se retrouvent en fait confrontés à un choix difficile : augmenter les salaires et donner des avantages sociaux de base ou continuer d’accueillir et de soutenir des personnes en plus grand nombre avec des problèmes qui s’aggravent et se multiplient.

Au-delà du salaire

 

Heureusement, les organismes communautaires autonomes sont des milieux de travail stimulants qui somme toute offrent certaines conditions de travail intéressantes comme la flexibilité, la conciliation travail-famille, les horaires, les congés sociaux ou fériés. Ces lieux qui brillent d’altruisme et de générosité permettent enfin aux travailleuses et aux travailleurs de retrouver des valeurs qui les amènent à s’accomplir tout en aidant des personnes dans le besoin. Avec un meilleur financement à la mission globale du mouvement d’action communautaire autonome, le gouvernement consoliderait de nombreux emplois tout en accroissant la stabilité et les actions des organismes dans leurs communautés.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette