Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de Lanaudière se mobilisent pour obtenir un traitement juste et équitable alors qu’ils et elles sont toujours exclu·e·s de l’octroi des primes par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Dénonçant le refus du gouvernement de lui accorder la prime de risque de 8 % et la prime « escalier » de jusqu’à 1 000 $ par mois, le personnel des secteurs de l’imagerie médicale, de la radio-oncologie, de l’électrophysiologie médicale, de la médecine nucléaire ainsi que des laboratoires de biologie médicale portera désormais un brassard affichant cette revendication : « Les primes COVID : une question d’équité! ».

L’APTS salue la solidarité des membres de la FIQ et de la CSN dans Lanaudière qui porteront également ce brassard, en appui aux revendications de leurs collègues professionnel·le·s et technicien·ne·s, afin de souligner que toutes les personnes salariées du réseau de la santé et des services sociaux mènent cette lutte contre la COVID-19 et devraient par conséquent avoir droit à une reconnaissance équitable.

« L’exclusion du personnel professionnel et technique de l’octroi de cette reconnaissance financière, tous secteurs confondus, est inacceptable et contribue à détériorer le climat de travail dans un réseau déjà mis à rude épreuve. Nos membres des plateaux techniques subissent depuis longtemps les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre et continuent malgré tout de tenir le réseau à bout de bras. Ces personnes jouent un rôle névralgique. Sans elles, pas de diagnostic ni de traitement ou d’examen. Qu’attend le ministre Dubé pour reconnaître ces indispensables dans la lutte contre la pandémie? Une vague de démissions? L’attrait du secteur privé est bien réel pour ces professions », rappelle Kevin Newbury, président de l’exécutif de l’APTS dans Lanaudière.

L’APTS poursuivra cet hiver la mobilisation pour l’octroi de ces primes à tout le personnel professionnel et technique qui y a droit. Elle invite d’ailleurs la population à signer massivement la pétition revendiquant l’octroi de ces primes pour le personnel professionnel et technique, disponible jusqu’au 8 mars prochain sur le site Web de l’Assemblée nationale.