Le Living Lab Lanaudière, un projet innovant soutenu par toute une communauté

Photo courtoisie Ysabelle Forest. De gauche à droite : Nicolas Préville-Ratelle, Président de la CDÉJ, initiateur et porteur du Living Lab Lanaudière; Michel Vincent, Attaché / Conseiller Politique du député de Joliette François St-Louis; Noémie Blanchette-Forget, Conseillère aux maillages technologiques pour le Living Lab Lanaudière; Sébastien Nadeau, Président de la Table des préfets de Lanaudière; Joël Landry, Directeur de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière ainsi que Nicolas Framery, Directeur général de la CDÉJ et du Living Lab Lanaudière.

L’écosystème était invité à souligner le travail accompli du Living Lab Lanaudière (LLL) depuis les quatre dernières années au Musée d’art de Joliette.

L’événement Cocréer – Innover – Expérimenter – REMERCIER a permis de rendre hommage aux différents membres, dont les partenaires financiers, milieux testeurs, innovateurs, collaborateurs et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin au succès du Living Lab Lanaudière. Des témoignages d’entreprises ayant eu recours aux services ont aussi permis de mieux comprendre la valeur ajoutée du Living Lab Lanaudière dans leur intégration technologique ou processus de développement de produits innovants.

Un temps d’arrêt pour remercier ses nombreux partenaires

Le Living Lab Lanaudière peut compter sur un réseau de nombreux partenaires. Ce fut d’ailleurs un des éléments centraux de l’événement, soit de souligner l’apport des très nombreux partenaires du LLL.

Nicolas Préville-Ratelle, président de la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette (CDÉJ) qui porte le projet du Living Lab Lanaudière, soulignait d’ailleurs que c’était ça l’essence d’un laboratoire vivant, soit la collaboration de tous les acteurs de l’écosystème, incluant l’utilisateur final, au développement d’une solution qui répond à un besoin spécifique. Pour se faire, le LLL compte pas moins de 21 partenaires techniques, que ce soient des incubateurs d’entreprises, des centres de recherches ou des entreprises prêtes à effectuer des tests. Bien entendu, l’existence du LLL ne serait pas possible sans la contribution financière de plusieurs partenaires d’importance dont la MRC de Joliette, Desjardins, le Ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (MEIE) et le Ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH).

Lanaudière transformée en zone d’expérimentation technologique

Depuis maintenant quatre ans, l’équipe du LLL effectue principalement des maillages entre des startups innovantes qui souhaitent finaliser le développement technologique d’un produit et, des entreprises lanaudoises prêtes à tester en environnement leur innovation tout en donnant de la rétroaction. Selon Noémie Blanchette Forget, conseillère aux maillages technologiques, « cette formule est très payante pour les deux parties. Pour la startup, le LLL lui ouvre les portes d’un milieu réel qui lui permettra de mieux comprendre les besoins d’un client potentiel. Pour l’entreprise qui teste l’innovation, c’est l’opportunité d’essayer une solution technologique qui pourrait éventuellement répondre à un besoin. Durant tout le projet, qui peut s’étaler sur trois mois, le LLL accompagne les deux parties et peut y intégrer au besoin d’autres joueurs de l’écosystème ». Cela dit, pour la startup on augmente donc les chances que le produit développé soit vraiment en phase avec les besoins du marché. Pour Lanaudière, la multiplication des tests au sein des entreprises favorise une meilleure compréhension de ce que les technologies peuvent accomplir.

La santé, un secteur où les projets se multiplient

Bien que le Living Lab Lanaudière réalise des projets de maillage dans tous les secteurs d’activité économiques, plusieurs d’entre eux se sont fait dans le secteur de la santé.

Sous l’impulsion des Habitations Bordeleau, du groupe de santé Arbec, des résidences Arthur B., de la SADC de D’Autray-Joliette et de la CDÉJ, une démarche a même pris forme pour explorer un projet plus structurant de centre d’innovation en vieillissement. Une première marche a d’ailleurs été franchie avec le déploiement d’un Living Lab en vieillissement en région, projet de recherche déployé dans la région en collaboration avec l’Université du Québec de Trois-Rivières.

La MRC de Joliette a d’ailleurs annoncé au printemps une aide supplémentaire à la Corporation de développement économique de Joliette (CDÉJ) d’un peu moins de 500 000 $ pour aider à la réflexion et à la réalisation d’un centre d’innovation à définir. « Le vieillissement de la population est un enjeu sur lequel la MRC de Joliette réfléchit depuis plusieurs années. Quand on a vu qu’il y avait un intérêt de plusieurs acteurs d’en faire une thématique pour laquelle trouver des solutions innovantes et, que la CDÉJ avait réussi à les mobiliser, il était tout naturel de l’appuyer », a affirmé Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette et maire de St-Paul. Il conclut en félicitant l’équipe de la CDÉJ et du LLL pour tout le travail accompli depuis les quatre dernières années et d’avoir réussi à mieux faire comprendre l’apport des nouvelles technologies dans notre société.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette