Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a annoncé aujourd’hui qu’à la suite d’une recommandation de la Santé publique, les mesures concernant les rassemblements privés seront assouplies afin de permettre à un maximum de 20 personnes de se réunir à l’intérieur des domiciles, et ce, à compter du 23 décembre prochain.

Il est très fortement recommandé que les personnes soient adéquatement vaccinées pour prendre part à ces rassemblements.

Il est important de rappeler que comme les rassemblements privés peuvent contribuer de façon significative aux éclosions, il demeure nécessaire de protéger les personnes les plus à risque, notamment les personnes âgées. La distanciation et le port du masque lors de contacts étroits sont recommandés. Les personnes doivent également s’abstenir de participer à ces rassemblements s’ils présentent le moindre symptôme. Évidemment, les personnes ayant la COVID-19 doivent aussi rester isolées pour la période qui leur est prescrite par la Santé publique.

Une dose de rappel recommandée pour de nouvelles clientèles prioritaires

En raison de l’évolution de la situation épidémiologique au Québec, le ministre Dubé a aussi annoncé qu’une dose de rappel du vaccin pourra être administrée sous peu à de nouvelles clientèles prioritaires.

Cette décision s’appuie sur de nouvelles recommandations du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ). Ainsi, une dose de rappel pourra être offerte aux :

  • travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux en contact avec les usagers;
  • personnes appartenant à des communautés isolées et éloignées;
  • personnes adultes qui vivent avec une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19;
  • femmes enceintes.

Dès aujourd’hui, le mardi 7 décembre, les personnes qui vivent avec une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19 ainsi que les femmes enceintes pourront prendre rendez-vous sur la plateforme Clic Santé. Les travailleurs de la santé recevront l’information sur la prise de rendez-vous de leur employeur. Quant aux personnes appartenant à des communautés isolées et éloignées, l’information sur la prise de rendez-vous leur sera transmise par leur établissement de santé.

Personnes entre 60 et 69 ans

De plus, après la période des fêtes, la dose de rappel pourra être offerte aux personnes entre 60 et 69 ans qui souhaitent l’obtenir.

L’ouverture des plages horaires sur la plateforme Clic Santé se déroulera graduellement :

  • à compter du mardi 4 janvier prochain pour les personnes de 65 à 69 ans;
  • à compter du jeudi 6 janvier pour les personnes de 60 à 64 ans.

Notons qu’un intervalle de six mois est nécessaire entre la dernière dose reçue et la dose de rappel.

Il est important de souligner que, pour l’instant, selon les données disponibles, l’efficacité vaccinale chez les personnes âgées de moins de 60 ans est toujours considérée comme élevée et semble se maintenir, notamment en raison de l’intervalle allongé entre les deux premières doses qui a été utilisé au Québec. La situation est toutefois suivie de près. Des études sont d’ailleurs en cours sur la virulence et la contagion du nouveau variant, ainsi que sur l’échappement vaccinal, soit sa résistance aux vaccins.

« Dans le contexte actuel, et notamment en raison de l’émergence du variant Omicron, une approche de prudence est privilégiée. C’est pourquoi nous annonçons l’élargissement des clientèles qui pourront se voir offrir une dose de rappel. La dose de rappel est sécuritaire et sera sans aucun doute très efficace pour procurer une protection de haut niveau. Je tiens également à rappeler que le respect des consignes et des mesures en vigueur est essentiel afin de limiter les risques de transmission du virus », a déclaré le ministre Dubé, en conférence de presse.

Faits saillants :

  • Les recommandations sur l’administration des vaccins sont mises à jour au besoin en fonction des données scientifiques disponibles et de la situation épidémiologique du Québec.
  • Notons qu’une dose de rappel est déjà recommandée pour plusieurs clientèles, notamment :
    • les usagers des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et des ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF), les personnes vivant dans les résidences privées pour aînés (RPA) et certaines communautés religieuses;
    • les personnes âgées de 70 ans et plus vivant dans la communauté;
    • les personnes qui ont reçu deux doses d’AstraZeneca ou Covishield ou une dose du vaccin Janssen.
  • Une dose additionnelle (calendrier à trois doses) est prévue pour les personnes suivantes :
    • les personnes dialysées et certaines personnes ayant un système immunitaire affaibli.
  • Par ailleurs, l’administration d’une première dose pour les enfants de 5 à 11 ans est en cours.
  • Les personnes non adéquatement vaccinées représentent une proportion non négligeable de gens susceptibles de contracter la maladie et à haut risque d’hospitalisation. En raison des risques ainsi encourus, il leur est fortement recommandé d’éviter les rassemblements privés;
  • Il est toujours possible de prendre un rendez-vous pour une première dose pour ceux et celles qui souhaiteraient le faire.

1234 nouveaux cas

Les plus récentes données sur l’évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de :

  • 1 234 nouveaux cas, pour un total de 457 059 personnes infectées;
  • 5 nouveaux décès, pour un total de 11 594 décès;
  • 235 hospitalisations, soit une augmentation de 9 par rapport à la veille;
    • 30 nouvelles entrées,
    • 21 nouvelles sorties;
  • 58 personnes aux soins intensifs, soit une diminution de 4 par rapport à la veille;
    • 3 nouvelles entrées,
    • 7 nouvelles sorties;
  • 26 795 prélèvements réalisés le 5 décembre.

Vaccination

  • 22 132 doses administrées s’ajoutent, soit 20 776 dans les dernières 24 heures et 1 356 avant le 6 décembre, pour un total de 13 798 356 doses administrées au Québec. Hors Québec, ce sont 236 233 doses au total qui ont été administrées, pour un total cumulé de 14 034 589 doses reçues par les Québécois.