La ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Caroline Proulx, est heureuse de confirmer, au nom du ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel, un financement de 453 088 $ à quatre organismes communautaires lanaudois afin de les soutenir dans leur mission spécifique de lutte contre l’exploitation sexuelle et pour leur expertise reconnue en la matière.

Le gouvernement du Québec octroie un montant total de 2 038 900 $ à 18 organismes communautaires luttant contre l’exploitation sexuelle des mineurs pour l’année 2022-2023. Ces aides financières sont versées dans le cadre du nouveau Programme de financement à la mission en exploitation sexuelle (PMES), qui vise à soutenir les organismes possédant une mission spécifique et une expertise reconnue en la matière.

Montants octroyés par organisme dans la région de Lanaudière 

Organisme Montant
CALACS La Chrysalide 113 272 $
MITAS 113 272 $
CALACS Coup de cœur 113 272 $
Le Trajet 113 272$

« Briser le cycle de l’exploitation sexuelle des mineurs est une priorité que partage l’ensemble de la société québécoise. Pour y parvenir, nous devons nous assurer de soutenir nos organismes qui viennent en aide aux personnes victimes et qui outillent leur entourage en proposant des actions de prévention, d’éducation et de sensibilisation. Notre gouvernement est à pied d’œuvre pour contrer ce fléau ». a déclaré la ministre Proulx.

« Rose Sullivan, survivante et cofondatrice du Collectif d’aide aux femmes exploitées sexuellement, a dit un jour en commission parlementaire que nous, les élu.es, avons “le pouvoir d’alléger les luttes que mènent ces femmes, de les rendre moins pénibles et de faire en sorte qu’elles ne soient pas vaines.” Cette phrase ne m’a jamais quitté et aujourd’hui, l’aide financière accordée aux organismes communautaires luttant contre l’exploitation sexuelle des mineurs démontre que nous sommes en action et que nous appuyons la mobilisation de celles et ceux qui ont le désir profond de changer le cours de l’histoire », a ajouté Lucie Lecours, députée de Les Plaines, laquelle a présidé la Commission spéciale sur l’exploitation sexuelle des mineurs jusqu’à sa dissolution en décembre 2020, et présidente du caucus des élus de Lanaudière.

« Je suis heureux de pouvoir compter sur des organismes spécialisés dans le domaine et de les aider à réunir les conditions optimales pour déployer des stratégies d’intervention efficaces au bénéfice de jeunes. Il est nécessaire de renforcer les savoir-faire sur tous les fronts dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des mineurs, autant en amont, en prévention, qu’en aval auprès des personnes victimes», a conclu le ministre Bonnadel.

Faits saillants :

  • Les 18 organismes retenus sont admissibles à un financement de trois ans, conditionnellement au respect des exigences du ministère de la Sécurité publique.
  • La création du PMES s’inscrit dans la mise en œuvre de l’Action n0 10 du Plan d’action gouvernemental 2021-2026 en réponse aux recommandations de la Commission spéciale sur l’exploitation sexuelle des mineurs (PACSESM).