Le conseil d’administration du CISSS de Lanaudière s’est engagé, par voie de résolution officielle, à :

  • Collaborer de manière continue avec les acteurs autochtones de la communauté atikamekw de Manawan et de toute communauté autochtone;
  • Prévenir, dénoncer et condamner toute manifestation de racisme envers les autochtones;
  • Communiquer publiquement ces engagements et veiller à leur mise en œuvre;
  • Publier un suivi de l’avancement de travaux liés à ces mesures dans le rapport annuel du CISSS de Lanaudière.

Les mécanismes de mise en œuvre de ces engagements seront communiqués dans les semaines à venir.

Cette résolution du conseil d’administration fait suite à l’annonce de la mise en place de mesures de sécurisation culturelle le 25 février dernier, lors d’un point de presse en présence du chef du Conseil des Atikamekw de Manawan, M. Paul-Émile Ottawa, de la présidente-directrice générale par intérim du CISSS de Lanaudière, Mme Caroline Barbir, du ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé, et du ministre des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière.

« L’annonce d’aujourd’hui vise à réitérer l’importance que nous accordons à la mise en place de ces mesures pour la communauté atikamekw de Manawan, mais aussi pour notre personnel qui a, lui aussi, été profondément troublé par les circonstances du décès de Mme Joyce Echaquan », a déclaré Mme Caroline Barbir, présidente-directrice générale par intérim du CISSS de Lanaudière.

« Le conseil d’administration du CISSS de Lanaudière compte jouer un rôle actif dans la sécurisation culturelle des communautés autochtones de la région de Lanaudière, car elle ne dépend pas uniquement du comité de la réconciliation annoncé la semaine dernière. Il en va de l’engagement de tous, et le conseil d’administration du CISSS de Lanaudière se doit de donner l’exemple en ce sens. », a conclu Mme Barbir.

Rappel des mesures annoncées par le comité de la réconciliation le 25 février 2021

  • Collaborer avec les acteurs autochtones pour l’élaboration du contenu d’une formation obligatoire pour les 14 000 employés du CISSS de Lanaudière. Cette formation vise notamment à sensibiliser et à former le personnel aux réalités autochtones;
  • Assurer la présence de deux agents de liaison en sécurisation culturelle qui travailleront dans les installations du CISSS de Lanaudière, au service des usagers issus des communautés autochtones;
  • Confirmer l’embauche d’une ressource spécifique à la clientèle autochtone qui agira comme commissaire adjoint aux plaintes et à la qualité des services offerts aux communautés autochtones et qui veillera au suivi de ces signalements auprès du commissaire aux plaintes et à la qualité des services et auprès du comité de vigilance et de la qualité du conseil d’administration du CISSS de Lanaudière;
  • Confirmer l’embauche d’un adjoint au PDG – relations avec les communautés autochtones.