Le bilan routier 2016 au Québec a été dévoilé le 4 avril lors d’un point de presse avec le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), Laurent Lessard, et la présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay.

Ainsi, dans Lanaudière, il y a eu 21 décès en 2016 soit 11 de moins qu’en 2016, soit une baisse de 34,4%.  Il y a eu 96 blessés graves sur les routes lanaudoises, l’an dernier, soir 10 de moins que l’année précédente, pour une baisse de 9,4%. À l’opposé, le nombre de blessés léger a augmenté de de 1,8 % par rapport à 2015, avec 2 329.

Au total, 2 446 personnes ont subi des dommages corporels dans un accident de la route en 2016, soit 0,9 % de plus qu’en 2015. Ce nombre représente toutefois une diminution de 9,8 % par rapport à la moyenne de 2011 à 2015 pour cette région.

Sur le plan provincial

Le bilan de l’année 2016 figure au second rang des meilleurs bilans routiers québécois depuis 1946. Le Québec retrouve ainsi un bilan routier marqué par une baisse du nombre de décès et de blessés graves après une légère détérioration en 2015.

Il y a eu un total de 351 décès, 11 de moins qu’en 2015. Le nombre de blessés graves a également diminué de 6,1 % par rapport à 2015, alors que les blessés légers sont en hausse de 1,1 %.

« Le bilan que nous rendons public aujourd’hui s’inscrit dans une tendance à l’amélioration qui s’est amorcée en 2007. Nous savons toutefois que les gains à venir seront moins marqués et plus difficiles à obtenir. Nous devrons donc continuer d’innover dans nos stratégies et toujours rappeler aux usagers de la route qu’ils sont les premiers responsables de leur sécurité », a souligné le ministre Laurent  Lessard.

Des échanges fructueux lors de la consultation publique

La consultation publique, une première au Québec, qui s’est terminée en mars dernier, a rejoint près de 35 000 personnes et permis à plus de 7 700 personnes de profiter du site Web de la consultation pour exprimer un ensemble de points de vue sur les façons d’améliorer la sécurité des usagers de la route et le bilan routier.

Près de 400 intervenants (150 groupes et 250 citoyens) ont quant à eux participé aux différentes séances publiques. Tous les acteurs en sécurité routière profiteront des suggestions formulées durant la consultation pour bonifier les stratégies de prévention qui seront mises en œuvre durant les prochaines années, dont la modernisation du Code de la sécurité routière.