Le maire de Sainte-Élisabeth, Louis Bérard, dénonce le fait que le Ministère des Transports (MTQ) refuse de diminuer la vitesse du chemin St-Pierre, malgré deux demandes de la municipalité.

« Ça fait deux fois, en 2018 et 2020, qu’on fait une demande pour réduire la vitesse sur cette route dont le MTQ a la responsabilité mais on essuie toujours un refus », a déclaré au Lanauweb, M. Bérard.

Il ajoute que tous  les citoyens et citoyennes déplorent le fait qu’à cette intersection, dont la visibilité est réduite par le rétrécissement de la route et les arbres, la vitesse n’a pas été réduite.  De plus, aucun clignotant n’y a été installé ni jaune ni rouge.

« Le propriétaire de la résidence à cette intersection nous mentionne plusieurs situations aggravantes depuis plusieurs années. J’ai moi-même adressé à nouveau une lettre au MTQ  en signalant mon désaccord à leur réponse négative et aussi à l’effet, de ne pas vouloir sécuriser davantage ces lieux », ajoute le maire Bérard.

Sainte-Élisabeth, route 345, Louis Bérard, dangereuse,

Photo courtoisie. Louis Bérard, maire de Sainte-Élisabeth

Deux accidents graves sont survenus à cet endroit, en moins de deux semaines. Le 21 septembre dernier, un homme de 70 ans de Saint-Michel-des-Saints avait perdu la vie lorsque son véhicule aurait percuté un camion-cube qui circulait sur le Grand Chemin Saint-Pierre. Selon la SQ, la victime n’aurait pas effectué son arrêt obligatoire.

Accident à Sainte-Élisabeth : le conducteur succombe à ses blessures

Puis, il y a deux jours, le 3 octobre, une autre collision a fait trois blessés dont deux graves. Un des deux conducteurs impliqués se trouvent dans un état critique.

Sainte-Elisabeth : encore un accident sur le Chemin Saint-Pierre

Le Lanauweb a tenté de rejoindre la Direction régionale Laurentides-Lanaudière du MTQ sans obtenir de réponse.