C’est avec engouement que le Centre de femmes Marie-Dupuis a tenu, le 9 octobre dernier, une activité de mobilisation qui s’inscrit dans le cadre des actions de la Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF), et ce dans le respect des consignes sanitaires de la Santé publique.

Une vingtaine de femmes se sont rassemblées à l’extérieur afin de créer une toile géante de solidarité dont l’idée vient de madame Chantal Locat, militante féministe et membre du Centre.

Afin de mettre en lumière les revendications 2020 de la CQMMF, il y a eu prise de parole par madame Milène Baillargeon, travailleuse au Centre, et par madame Renée Lessard, présidente de la collective du Centre.

Ces revendications sont:

– Reconnaître la valeur sans égale du travail des femmes en reconnaissant un salaire qui les sorte de la pauvreté;

– Contribuer à éliminer toutes les formes de violences faites aux femmes.

– Développer et protéger des mesures d’accès à l’eau potable, ainsi qu’une agriculture de proximité et écologiquement responsable.

– Obtenir des mesures d’intégration inclusives et une garantie d’accès aux services et de respect des droits des femmes immigrantes, migrantes et racisées.

– Prendre des moyens tangibles pour que cessent les violences et agressions sexuelles des communautés des Premières Nations et que la CQMMF rejoigne les femmes autochtones du Québec cette année pour marcher solidairement ensemble.

Un hommage a aussi été rendu à madame Joyce Echaquan, une femme autochtone, qui est décédée dans des conditions nébuleuses le 28 septembre dernier à l’hôpital de Joliette.

Pour clore l’évènement, il y a eu le dévoilement de la chanson « Marchons pour transformer » dont les paroles et la musique ont été écrites par madame Locat, et dont l’harmonisation, l’interprétation au piano et à la voix sont une contribution généreuse de madame Monique Fauteux.

Photo courtoisie