La septuagénaire qui était portée disparue depuis la fin d’avant-midi, le 2 juin, à Joliette, a été retrouvée sans vie, sur l’heure du midi du 3 juin.

Ce sont les plongeurs de la Sûreté du Québec qui ont fait la triste découverte dans la rivière l’Assomption. Son corps a été localisé à environ 300 mètres du lieu où elle avait laissé sa voiture sur le boulevard Base de Roc. Elle a été transportée au centre hospitalier où son décès a été constaté.

« La dame âgée de plus de 70 ans a quitté son domicile des environs de Joliette vers 10h du matin, le 2 juin, et n’est pas revenu. Une opération de ratissage a été mise en place », avait expliqué le sergent Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la SQ, mardi en soirée.

Photo Guy Latour

Le véhicule de la dame avait été retrouvé vers 15h près du boulevard Base-de-Roc, dans le secteur du CLSC de Joliette. Un poste de commandement avait été érigé par la Sûreté du Québec et un ratissage des berges a été effectué mardi en fin de journée et mercredi matin.

Rappelons que les recherches avaient reprise tôt en matinée. Les plongeurs de la Sûreté du Québec et des policiers de l’Unité d’urgence de la SQ avaient été mis à contribution. Huit pompiers du service des incendies de Joliette participaient également aux opérations de recherche.

Photo Guy Latour

Une enquête du coroner est en cours. Il n’y aucun élément suspect dans ce dossier.

La thèse du geste volontaire est fortement envisagée alors qu’il a été déterminé que la dame vivait des moments difficiles depuis quelques temps.