Lors d’une assemblée extraordinaire, tenue le 27 mai, le conseil municipal de Saint-Jean-de-Matha a adopté, à l’unanimité, une résolution confirmant l’intention de la Municipalité d’acquérir le presbytère, soit le terrain ainsi que le bâtiment sis au 185, rue Sainte-Louise, à Saint-Jean-de-Matha, et ce, à sa valeur marchande.

Rappelons que le 2 mai 2019, un incendie ravageait le presbytère. Suite à cet événement, soit en juillet 2019, la municipalité demandait à la paroisse Sainte-Trinité, par voie de résolution, de faire connaître ses intentions concernant leurs obligations légales en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, et ce, afin de déterminer l’avenir du presbytère.

Le 9 septembre2019, lors d’une consultation citoyenne organisée conjointement par la paroisse et la Municipalité, les Mathaloises et Mathalois ont manifesté clairement leurs appréhensions quant à l’avenir de ce joyau patrimonial qu’ils considèrent comme un bien collectif construit par leurs ancêtres. Un mandat a alors été octroyé par la paroisse Sainte-Trinité afin de mener une vaste consultation auprès des citoyens et des organismes locaux quant à la vocation du bâtiment. Par la suite, les organismes locaux ont eu l’opportunité de présenter des projets structurants puis une étude de faisabilité a été déposée en mars 2020 quant à la viabilité et la pérennité des projets présentés.

Depuis l’événement du presbytère, les conseillers municipaux de Saint-Jean-de-Matha ont été à l’écoute de la population et ont suivi de près l’évolution du dossier. Devant la volonté des Mathaloises et Mathalois et considérant l’importance de donner une vocation culturelle et communautaire audit bâtiment, les membres du conseil municipal affirment leur intention d’acquérir le presbytère. De plus cette acquisition permettra de dynamiser et revitaliser le noyau villageois et de faire de ce joyau un bien collectif.

La prochaine étape consistera à définir une nouvelle vocation à ce bâtiment patrimonial qui devra répondre aux attentes des Mathaloises et Mathalois. « Cette nouvelle acquisition nous permettra de rêver d’un cœur de village dynamique, rassembleur et porteur de toutes les promesses. » conclut le maire Martin Rondeau.