Dans la foulée de ses initiatives entreprises en février, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) annonce qu’elle rend aussi obligatoire le port des appareils de protection respiratoire N95, ou supérieurs, pour tous les travailleurs et travailleuses en zone tiède dans tous les milieux de santé.

Rappelons que depuis le début de la crise sanitaire, la CNESST est restée vigilante au sujet de l’évolution des connaissances scientifiques sur le mode de transmission du virus par aérosol. Elle et ses partenaires ont eu des échanges soutenus à ce sujet.

Soulignons également que dès qu’il y a eu consensus scientifique, notamment une position claire de l’Organisation mondiale de la santé, la CNESST a obligé sans attendre le port d’un appareil de protection (APR) de type N95 ou de protection supérieure pour tous les travailleurs et les travailleuses de la santé qui œuvrent en milieu de soin dans une zone chaude.

La CNESST, votre porte d’entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs ainsi qu’aux travailleurs et aux travailleuses une porte d’entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d’information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook

(facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).