Au moment où la Ville de Saint-Charles-Borromée lançait la première phase de son projet d’art numérique avec l’illumination des arbres et végétaux sur son site culturel Maison et jardins Antoine-Lacombe, la Caisse Desjardins de Joliette du Centre de Lanaudière devenait son grand partenaire dans ce projet avec l’octroi d’une somme de 90 000 $ pour que l’art technologique profite d’une vitrine unique dans la MRC de Joliette.

« C’est toujours avec un grand intérêt que la Caisse s’associe aux projets qui contribuent à la vitalité de son milieu. Nous sommes particulièrement fiers d’être un partenaire engagé dans cette initiative innovante qui soulèvera l’enthousiasme de nombreux visiteurs », affirme M. Joël Landry, directeur général de la Caisse de Joliette et du Centre de Lanaudière.

Le projet d’art numérique s’inscrit dans une démarche plus vaste de revitalisation et de mise en valeur de la Maison et jardins Antoine-Lacombe. Par ce projet, qui sera complété en 2023, la Ville de SCB va combiner l’art numérique à son lieu d’exception qu’est la Maison et Jardins Antoine- Lacombe, afin de lui donner une autre dimension.

Cocréation à valeur ajoutée

L’art horticole et la technologie convergeront dans ce tout nouveau projet d’illumination des jardins, pour une mise en relief des caractéristiques uniques des parties « à l’anglaise » et « à la française ». Depuis la fin octobre, les premiers jalons de l’installation lumineuse donnent un avant-goût du projet complet, qui fera appel à des disciplines comme le design d’éclairage, la composition musicale, la création d’environnements immersifs.

« Le partenariat de 4 ans avec Desjardins est une reconnaissance qui permet de faire briller non seulement la technologie comme forme d’art dans la région, mais aussi le maillage, les apprentissages et les mises en relation. C’est de la cocréation à forte valeur ajoutée pour faire rayonner toute la communauté », se réjouit M. Robert Bibeau, maire de Saint-Charles-Borromée.

Il est vrai que le projet multiplie les échanges puisque la Ville a fait appel au talent de jeunes musiciens pour la partie sonore intégrée au projet. Un partenariat est en cours de développement avec le Festival de Lanaudière et les étudiants en musique de l’Université de Montréal. Cette collaboration permet ainsi de nouvelles formes de récit dans les jardins, dont le potentiel récréotouristique est encore à exploiter.

Volonté stratégique

Soulignons enfin que dans son plan stratégique 2021-2030, la Ville avait réitéré sa volonté de sauvegarder, de protéger et de mettre en valeur la Maison Antoine-Lacombe et ses jardins en misant sur deux volets :

  • Établir un plan de rénovation, d’entretien et de mise aux normes de la maison classée historique.
  • Planifier un programme d’événements 4 saisons et développer le créneau de l’art horticole et de l’art numérique.

Le premier volet de cette volonté étant assuré, soit la rénovation de la maison Antoine-Lacombe, le partenariat annoncé par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière permet de réaliser le deuxième volet et d’annoncer le lancement du projet pour l’année 2023.

Les partenaires impliqués

  • La Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière : Partenariat majeur d’une durée de 4 ans pour un montant de 90 000 $ pour le déploiement du projet d’art numérique dans les jardins
  • L’organisme Maison et Jardins Antoine-Lacombe comme site d’accueil de l’art numérique
  • Le ministère de la Culture et des Communications : Subvention de 286 400 $ pour les travaux de la Maison Antoine-Lacombe
  • La MRC de Joliette : Contribution de 52 000 $, soit 10 % du projet de rénovation
  • Culture Lanaudière : Appui du projet et suivis auprès du ministère de la Culture et des Communications
  • La Faculté de musique – Université de Montréal : Compositions sonores