La berce du Caucase : une plante pas facile à vivre

Photo courtoisie

En ce début de saison estivale, la Ville de Saint-Charles-Borromée rappelle que la berce du Caucase est une plante envahissante et dangereuse et qu’il faut absolument éviter tout contact avec elle. Dans le but de sensibiliser les citoyens à sa présence et aussi de l’éradiquer le plus rapidement possible, la Ville invite tous ceux qui aperçoit cette plante de bien vouloir le signaler.

Au Québec, la berce du Caucase a fait son apparition depuis plusieurs étés dans les régions de l’est et elle serait en progression dans les couronnes nord et sud de Montréal, d’où l’importance de la signaler pour interrompre la prolifération. Cette plante peut se retrouver dans les milieux frais et humides tels que le long des berges de cours d’eau, des fossés, des chemins de fer et des routes, mais peut aussi se retrouver dans les prés et terrains vagues. Parce qu’elle produit une très grande quantité de graines, elle se disperse rapidement et peut nuire à la croissance des autres plantes.

En plus de perturber l’équilibre des écosystèmes qu’elle envahit, elle est dangereuse pour la santé. Sa sève contient des toxines dites « photosensibilisantes[1] ». Lorsque celles-ci sont activées par la lumière, elles rendent la peau extrêmement sensible au soleil, causant des dommages s’apparentant à des brûlures.

Une plante facilement confondante

Il est facile de confondre la berce du Caucase avec la berce laineuse (ou grande berce), une plante indigène qui n’est pas nuisible ni envahissante. Une page d’informations est disponible sur le site web de la ville afin d’identifier adéquatement la berce du Caucase et aussi, de la différencier des autres variétés : vivrescb.com/environnement/arbres-et-plantes

Comment signaler sa présence?

Il essentiel de ne pas laisser la berce du Caucase subsister sur les terrains. Il ne faut donc jamais la semer, la planter, la multiplier ou la transporter.

Tous citoyens ou visiteurs qui remarquent la présence indésirable de berce du Caucase sur un terrain municipal ou sur leur propriété, peuvent la signaler en écrivant à l’adresse info@vivrescb.com.

La Ville invite également ces derniers à prendre les mesures nécessaires pour tenir les proches et les animaux à distance de cette plante.

Appelez Info-Santé 811 si vous croyez avoir été en contact avec la berce du Caucase ou si vous désirez plus d’information sur les mesures à prendre en cas de contact.

[1] Référence : https://www.environnement.gouv.qc.ca/biodiversite/nuisibles/berce-caucase/

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette