L’école secondaire Pierre-de-l’Estage a officiellement lancé, le 17 septembre, un projet novateur s’appuyant sur des approches scientifiquement éprouvées en éducation.

Intitulé « Bonheur à l’école », ce projet s’appuie sur une offre de service variée pour l’augmentation du bien-être, de l’engagement et la réussite au sein des milieux éducatifs au Québec.

« Vivre du bonheur à l’école est vital. En effet, parce que l’idée d’œuvrer à une éducation épanouissante et de qualité, s’y consacrer généreusement, est ce qu’il y a de plus fondamental. L’engagement des uns et des autres pour la réussite, celle des jeunes et des adultes en apprentissage, exige l’expérience d’un bien-être collectif prolongé », a souligné en conférence de presse, Rino Lévesque, fondateur et leader de « Bonheur à l’école ».

« Bonheur à l’école » opère à partir de solides bases scientifiques éprouvées en éducation pour l’ensemble de son offre de service. Son approche globale et humaniste se traduit par des moyens qui ont fait leurs preuves et qui sont à la fois porteurs de résultats démontrés.

On souhaite notamment mettre en place un climat de travail positif, une culture de bienveillance et une augmentation de l’enthousiasme chez les enseignants.

Pour la directrice par intérim de l’école, Marie-Josée Lazure, il y a plusieurs défis au quotidien dans une école. « Mais on a plein d’outils pour développer, accueillir et transformer notre quotidien pour apprendre à être heureux, à avoir de l’empathie et de l’entraide », a-t-elle souligné,

« Je salue l’idée de la direction de l’école secondaire Pierre-de-Lestage de s’engager dans un tel projet en vue de promouvoir des valeurs reliées au mieux-être tant de ses élèves que de son personnel », a pour sa part mentionné le président du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Samares, Michel Forget.

« Bonheur à l’école » en est à sa troisième année à l’école Pierre-de-l’Estage. Il s’agit de la première école au Québec à mettre en place ce projet.