Accusé de tentative de meurtre sur un avocat civiliste, l’homme d’affaires joliettain Jean-François Malo ne souhaite pas subir une enquête préliminaire.

Sa cause judiciaire était de retour au palais de justice de Saint-Hyacinthe, cet après-midi (26 octobre).

Le juge Marco Labrie a confirmé la demande faite, une semaine plus tôt, par les avocats des présumés complices, Me David Petranic pour Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye ainsi que Me François Gauthier pour Daouda Dieng, que ces deux accusés subissent une enquête préliminaire.

Celle-ci se tiendra dans les semaines du 22 février et 6 avril 2021 à Saint-Hyacinthe.  De son côté, le procureur de M. Malo, 41 ans, Me Karl-Emmanuel Harrisson, a réitéré que son client ne veut pas subir une enquête préliminaire et veut passer directement à l’étape du procès. Une requête en ce sens sera déposée dans les prochains jours en Cour supérieure et sera débattue ultérieurement.

Si la requête est rejetée, Me Harrisson entend demander une enquête préliminaire complète qui pourrait s’échelonner sur deux mois. Selon la Couronne, le débat pourrait être rétréci à deux semaines.

Les trois accusés font face à quatre chefs d’accusation soit de tentative de meurtre par arme à feu et causant des lésions corporelles graves à la victime, de « quiconque, injustement et sans autorisation légitime, dans le dessein de forcer une autre personne à s’abstenir de faire une chose qu’elle a légalement le droit de faire, ou à faire une chose qu’elle peut légalement s’abstenir de faire usage de violence ou de menaces de violence envers cette personne, ses enfants ou son partenaire intime, ou endommage ses biens », d’avoir déchargé une arme à feu et d’entrave à la justice.

Les trois accusés n’étaient pas présents à l’audience du 26 octobre, étant représentés par leur avocat.

Selon la théorie de la Couronne et des enquêteurs de la Sûreté du Québec, M. Malo, 41 ans, aurait commandité l’attaque contre l’avocat civiliste Nicolas Daudelin, dans la soirée du 26 mars dernier à Mont St-Hilaire. Ce dernier représentait Desjardins dans une poursuite civile contre M. Malo.

L’attaque aurait été perpétrée par Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, 41 ans, de Longueuil, et Daouda Dieng, 35 ans, de Brossard. Ces derniers resteront incarcérés jusqu’à la fin de leur procès.

Une conférence de gestion pour préparer l’enquête préliminaire se tiendra le 15 décembre prochain.