Les amoureux et amoureuses d’art ainsi que les proches, amies et amis de l’artiste Jack Asselin s’étaient déplacées mercredi soir afin de donner le coup d’envoi à la toute dernière exposition du Centre des arts et des loisirs Alain-Larue de Notre-Dame-des-Prairies. Black Mirrors sera présentée jusqu’au 7 mars, du mercredi au samedi de 13h à 17h au 225, Antonio-Barrette.

Mystère, vanité, réflexion, kubricisme, mise en scène religieuse, continuité. Ces six mots résument l’exposition Black Mirrors. Tous les gestes que Jack Asselin a faits ou conservés au cours des 19 dernières années de pratique artistique étaient pour et conformément à l’art. Il s’intéresse à tout mouvement ainsi qu’à son absence, par ses matériaux distincts et symboliques, entraînant l’implication et l’inclusion du témoin dans l’oeuvre d’art, développant toujours la recherche de nouvelles tech­niques pour créer son propre langage basé sur un vocabulaire acquis et universel. Son objectif est toujours de repositionner la peinture en première ligne.

Une œuvre à l’extérieur

Pour la toute première fois, l’une des expositions du Centre des arts et des loisirs Alain-Larue s’affiche à l’extérieur ! En effet, la plus grande œuvre de l’exposition Black Mirrors est installée sur le mur est à l’extérieur du Centre. L’objectif est de susciter suffisamment de curiosité pour attirer des regards et pousser les gens à venir découvrir l’exposition.

Black Mirrors, peintures à grande échelle par Jack Asselin est présenté jusqu’au 7 mars, du mercredi au samedi de 13h à 17h. Gratuit / contribution volontaire.