Le député fédéral de Joliette, M. Gabriel Ste-Marie, effectue une tournée virtuelle auprès des secteurs durement touchés par la COVID-19. M. Ste-Marie a entre autres rencontré le secteur touristique de la Matawinie.

Depuis le début de la crise, le député fédéral de Joliette est à pied d’œuvre afin que les mesures d’aide annoncées par le gouvernement correspondent aux besoins des organismes et des entreprises d’ici.

Rappelons que c’est M. Ste-Marie qui a signalé au ministre des Finances de l’époque, une des failles de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Le gouvernement a par la suite corrigé le tir en permettant aux bénéficiaires de la PCU de gagner un revenu de 1 000 $ ou moins, sans se faire retirer la prestation comme c’était le cas auparavant.

Le Bloc Québécois a également milité en faveur d’une PCU proposant un incitatif au retour au travail comparable à ce qui se fait en assurance-emploi. La formation politique est fière que cet aspect se retrouve dans la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE). Ce sont autant les entreprises que les travailleurs qui bénéficient de cette mesure.

Malgré le contexte actuel, M. Ste-Marie continue de rencontrer de façon virtuelle les organismes de la circonscription.

« Tous les organismes que j’ai eu la chance de rencontrer depuis mars dernier réclament une aide pour absorber les coûts fixes. On peut penser aux cabanes à sucre et aux camps de vacances qui ont besoin d’une aide, maintenant. Je continuerai donc à faire pression sur le gouvernement pour qu’il élabore une subvention adaptée à la réalité du terrain », conclut le député fédéral de Joliette.