Un quadragénaire de Chertsey, soupçonné d’avoir commis plusieurs infractions au volant d’un VTT, le 3 août dernier, attendra son procès en prison.

Francis Perreault, 40 ans, était de retour au palais de justice de Joliette, aujourd’hui (6 août), pour son enquête sous cautionnement.

La Couronne a relaté au juge Normand Bonin les détails de l’arrestation du suspect. Le 3 août vers 17 h 30, l’accusé, au volant d’un VTT a refusé de s’immobiliser lorsqu’un policier du poste principal de la SQ MRC de Matawinie a voulu l’intercepter. Il a circulé sur la route 343 et a finalement été intercepté près du lac Long.

Perreault fait à des accusations de conduite pendant interdiction, conduite dangereuse, fuite, entrave aux policiers et bris de probation. Il doit aussi répondre à un chef de conduite avec les facultés affaiblies pour un événement survenu en 2019.

La mère de M. Perreault a offert au tribunal de signer un engagement sans dépôt de 200$ afin que son fils puisse reprendre sa liberté durant les procédures. L’accusé, dont le père est décédé il y a quelques jours du cancer, s’est engagé à respecter toutes les conditions que la cour voulait imposer, dont une interdiction de conduire.

« Il y a une probabilité marquée que si l’accusé est remis en liberté, il commettra d’autres crimes. Il possède de nombreux antécédents judiciaires, notamment en matière de bris de condition et bris de probation », a expliqué le juge Bonin en rendant sa décision.

Francis Perreault, qui est représenté par Me Marie-Pierre Gagné -Lavoie, de l’aide juridique, reviendra devant le tribunal, le 7 août, pour la suite des procédures.