L’heure était au bilan, le 5 août, alors que le rideau vient de tomber sur la 42e édition du Festival de Lanaudière.

« On a beaucoup de satisfaction pour cette édition. Nous avons immédiatement senti la confiance du public pour cette première saison que j’ai confiée à Renaud Loranger. Ceci laisse présager d’un bel avenir » a déclaré en conférence de presse, le directeur général de l’événement, François Bédard.

D’ailleurs, M. Bédard a annoncé que l’affluence aux guichets avait augmenté de 9% par rapport à 2018. « Le fait que le Festival soit revenu à la vision d’origine de son fondateur qui est partager la musique classique avec un vaste public, et de faire connaître des talents de partout a grandement plu aux mélomanes », a ajouté M. Bédard.

De côté, Renaud Loranger, le directeur artistique, a tracé son premier bilan à ce titre. « « Depuis plusieurs années, par mes fonctions chez Deutsche Grammophon et maintenant chez Pentatone, j’ai la chance et le privilège de travailler et de collaborer avec des artistes de premier plan d’Europe, d’Asie et de l’Amérique, explique-t-il. Mon objectif est d’offrir au public de Lanaudière un large éventail de la scène musicale d’aujourd’hui.  Je suis très content de travailler chez moi. Je connais mieux mon public qu’il y a six mois ».

M. Loranger a souligné que de nombreux artistes invités pour la première fois au Festival ont été conquis par l’acoustique de l’Amphithéâtre. « Le ténor américain Michael Spyres, a aussi été très impressionné par le contact authentique avec le public », a-t-il ajouté,

François Bédard a rappelé que 30% des visiteurs aux différents concerts sont de la région de Lanaudière, le reste provenant des quatre coins du Québec. « Ce sont des gens qui vont manger dans les restaurants de la région, ce qui est très bon pour l’activité économique », a fait valoir le directeur-général du Festival.

La 43e édition se tiendra du 3 juillet au 2 août 2020.