L’équipe des enquêtes de la MRC Joliette de la Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation d’un homme de Saint-Charles-Borromée, le 12 février, en lien avec de la pornographie juvénile.

Marc-Olivier Perreault, âgé de 28 ans, a comparu jeudi au palais de justice de Joliette pour faire face entre autres à des accusations d’avoir accédé et possédé de la pornographie juvénile.

La première infraction aurait été commise le jour de son arrestation soit le 12 février. Sur le deuxième chef, le crime aurait été commis entre le 26 novembre 2009 et le 12 février dernier.

Les policiers ont réalisé une perquisition au domicile du suspect et du matériel informatique a été saisi pour analyse.

Au terme de sa comparution, l’accusé a pu reprendre sa liberté sous plusieurs conditions dont notamment de ne pas se trouver en personne avec des mineurs, de ne pas accepter de responsabilités rémunérées ou non qui implique des contacts avec des mineurs et de se désabonner d’internet.

Marc-Olivier Perreault est un enseignant de la Commission Scolaire des Samares. « Il a été relevé de ses fonctions, jusqu’à l’issue de son procès. Aucun geste à caractère sexuel n’a été relié à l’école. Nous accompagnons l’école pour bien diriger la situation », a déclaré par courriel, Sébastien Poisson L’Espérance, conseiller en communication à la CSS.

Depuis 2010, la Sûreté du Québec s’est dotée d’une structure lui permettant de bénéficier de l’expertise de plus de 250 enquêteurs formés pour enquêter sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet. Ces enquêteurs sont répartis sur l’ensemble du territoire québécois et soutiennent l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec.

Le public est invité à transmettre toute information au sujet de l’exploitation sexuelle des jeunes à l’adresse suivante : ww.cyberaide.ca.

L’accusé reviendra devant le tribunal le 8 avril pour la suite des procédures.