La Sûreté du Québec a procédé, le 19 juin, au bilan de son Opération Nationale concertée vitesse qui a eu lieu entre le 7 et le 13 juin dernier.

Pour le district Mauricie-Lanaudière, près de 900 opérations ont eu lieu entre le 7 et le 13 juin visant le contrôle de vitesse et 1050 constats d’infraction ont été émis.

Les policiers sont intervenus sur les lieux de 37 collisions avec blessés et une qui s’est avérée mortelle pour un occupant du véhicule.

Pour l’ensemble de la province, malgré la présence policière, les sanctions plus sévères, les radars photo et les campagnes de sensibilisation, les services policiers ont réalisé plus de 7 000 opérations et remis plus de 12 700 constats d’infraction pour vitesse au volant dont plus d’une cinquantaine de constats pour grands excès de vitesse.

Rappelons que la vitesse est un enjeu bien présent. En effet, du 7 au 13 juin, il y a eu plus de 30 700 déclenchements de photo-radar pour une infraction liée à la vitesse, dont, plus de 19 600 durant la fin de semaine du Grand Prix.

En plus des nombreuses interventions, les organisations policières ont diffusé des messages de prévention sur les médias sociaux avec comme thématique Aucune excuse ne tient la route. Ralentissez ! Cet axe visait à rappeler aux citoyens qu’il n’y a aucune excuse pour rouler plus vite que la limite de vitesse permise. Le non-respect de la signalisation et de la vitesse permise est un choix fait par le conducteur. Ce dernier contrôle la vitesse de son véhicule et il doit en assumer la responsabilité. Quand la vitesse augmente, le risque d’avoir une collision et sa gravité augmentent aussi. Ce choix peut avoir des conséquences irréversibles.

La sécurité routière, c’est l’affaire de tous

La clé du succès réside dans la poursuite des interventions policières, conjuguées à une conduite plus responsable de la part des usagers de la route, permettant de réduire le nombre de collisions, de blessures et de décès. Ce travail doit être réalisé avec la collaboration des usagers de la route. La cause première des collisions demeure la personne derrière le volant. Les conducteurs doivent adopter des comportements responsables permettant ainsi de rendre les routes du Québec plus sécuritaires.

Tous unis contre la vitesse au volant

L’opération nationale concertée vitesse est organisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Association des directeurs de police du Québec, les organisations policières et la SAAQ.