Un joliettain de 37 ans vient de reconnaître être l’auteur d’un délit de fuite, survenu le 18 juin 2019, à Lavaltrie.

Yannick St-Onge a plaidé coupable, le 14 septembre, à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles, de de délit fuite et à quatre chefs de bris de conditions.

L’accident pour lequel l’accusé a reconnu ses torts a eu lieu vers 9h du matin, le 18 juin 2019, sur la rue Arcand.

La victime, un employé de la municipalité, s’affairait à des travaux sur cette rue lorsqu’elle a été happée par un véhicule.

Le suspect avait pris la fuite et avait abandonné son véhicule sur la rue de la plage, pour être par la suite rattrapé par des citoyens. Au moment de son arrestation, il était intoxiqué par la drogue.

Pour ce qui est de la victime, un homme dans la quarantaine, il a subi des blessures importantes mais avait reçu son congé de l’hôpital dans les heures suivantes l’accident. Il est toujours en arrêt de travail depuis les événements se déplaçant notamment en béquilles.

Remis en liberté sous caution, St-Onge a été ré-arrêté à trois reprises le 30 juillet et le 15 août 2019 ainsi que le 30 juillet dernier. Il est détenu de façon préventive depuis cette date.

La Couronne et la Défense ont demandé au juge Claude Lachapelle la confection d’un rapport présentenciel.

Yannick St-Onge reviendra en cour le 27 novembre pour les plaidoiries sur la peine à imposer.