Dons de milieux naturels protégés à Sainte-Mélanie et Sainte-Émélie-de-l’Énergie dans Lanaudière

La Fiducie de conservation des écosystèmes de Lanaudière (FiCEL) est heureuse d’annoncer que trois personnes de Lanaudière viennent de faire don à la FiCEL de milieux naturels de grande valeur écologique et faunique. Il s’agit d’Annie Chouinard et Michel Dubé, pour une terre boisée de 1,5 hectare à Sainte-Mélanie – désormais baptisé le bois Marilou-Bourdages –, et de Steve Johnston pour divers milieux humides totalisant 6 000 mètres carrés à Sainte-Émélie-de-l’Énergie.

Le bois Marilou-Bourdages

Afin de respecter les dernières volontés de Marilou Bourdages (1982-2022), ex-directrice générale du Réseau de milieux naturels protégés (RMN), décédée à l’âge de 40 ans, une levée de fonds a été organisée par le RMN et la famille de cette dernière avec comme objectif de protéger un territoire à sa mémoire dans Lanaudière (là où réside la famille de Marilou). La Fiducie, qui s’est jointe au projet dès le départ, a sélectionné un site de 1,5 hectare de grande valeur écologique, en bordure du parc régional des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles, et a coordonné les actions menant à sa protection, incluant la recherche de bailleurs de fonds pour finaliser la transaction. Outre les 23 000 $ amassés lors de la collecte de fonds, soulignons la contribution financière de la Fondation de la faune, d’Hydro-Québec, du parc régional des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles, de Loisir et Sport Lanaudière, de la SNAP – Québec, de même que celle des propriétaires, Annie Chouinard et Michel Dubé, lesquels ont accepté de céder leur terre à une fraction du prix de la valeur marchande.

Le boisé ainsi protégé, qui abrite une riche communauté forestière d’espèces fauniques et floristiques, portera le nom de bois Marilou-Bourdages.

Une réserve qui s’étend vers le Nord

Par ailleurs, grâce au don de monsieur Steve Johnston de 6 000 m2 de milieux humides arbustifs le long de la rivière Noire à Sainte-Émélie-de-l’Énergie, la FiCEL prolonge vers le nord les superficies déjà sous protection aux abords de la rivière. Rappelons que, juste au sud des milieux donnés par monsieur Johnston, la FiCEL est propriétaire de 138 hectares de part et d’autre de la Noire, un secteur reconnu officiellement par le gouvernement du Québec et désigné comme la réserve naturelle de la Vallée-de-la-Rivière-Noire. Encore plus au sud, la FiCEL est également propriétaire de quatre autres sites, totalisant 65,4 hectares dans le bassin versant du même cours d’eau. C’est ainsi 204 hectares qui sont désormais protégés à perpétuité par la FiCEL, ce qui contribue à maintenir la connectivité écologique dans le corridor de la Noire.

Ces deux projets ont été réalisés avec l’appui financier du gouvernement du Canada agissant par l’entremise du ministère fédéral de l’Environnement et du Changement climatique (ECCC). ECCC est l’organisme responsable du programme canadien de financement intitulé « Fonds des solutions climatiques axées sur la nature » (FSCAN). C’est un fonds décennal de 1,4 milliard de dollars qui vise à soutenir la conservation, la restauration et la gestion améliorée des écosystèmes tels que les milieux humides, les forêts et les prairies afin d’être en mesure de s’attaquer à la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité. Le Fonds soutient des projets qui sont menés par des partenaires et qui entraînent une réduction des gaz à effet de serre et un accroissement de la séquestration du carbone grâce à la conservation, restauration, ou la gestion améliorée de milieux humides, de prairies, ou de forêts.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette