La Sûreté du Québec a intensifié hier ses interventions aux abords de chantiers routiers. Cette journée d’opération d’envergure visait à ce que tous les usagers de la route redoublent de prudence à l’approche et dans les zones de travaux routiers afin d’assurer la sécurité de tous.

Les policiers ont émis 295 constats d’infraction pour la vitesse excessive, 126 constats pour d’autres infractions telles que le non-port de la ceinture de sécurité, l’utilisation du cellulaire au volant, la conduite imprudente et autres, ainsi que 70 avis de non-conformité. Un total de

Douze (12) constats d’infraction ont également été émis concernant des remorques mal arrimées. (Par région, Outaouais-Laurentides: 187 constats; Mauricie-Lanaudière: 187 constats; la balance provient des équipes de soutien).

Le but ultime était d’inciter les conducteurs à la responsabilisation et à la prudence dans leurs déplacements et de s’assurer du respect du Code de la sécurité routière.

L’opération simultanée a impliqué une trentaine d’unités du District Ouest, soit des régions de la Mauricie, de Lanaudière, des Laurentides et de l’Outaouais.

La présence policière, les interventions et la sensibilisation à l’égard des conducteurs ont été accrues durant toute la journée d’hier dans le District Ouest.

Sécurité routière en présence de chantiers routiers : quelles sont les règles?

  • Respectez les limites de vitesse affichées. Dans une zone de travaux, l’amende sera doublée si l’infraction est commise à l’intérieur de la zone de travaux.
  • Le conducteur d’un véhicule routier ou un motocycliste qui approche d’une zone de travaux, devrait ralentir et user de prudence. Il doit s’assurer qu’il peut traverser la zone sans danger. Le nombre de points d’inaptitude attribuables à cette infraction n’est pas doublé.
  • Lorsque la circulation est dirigée par un agent de la paix, ou un signaleur chargé de diriger la circulation lors de travaux, toute personne doit, malgré une signalisation contraire, obéir à leurs ordres et signaux.

Rappelons également l’importance du respect de la signalisation aux abords des zones de travaux.

Également, les usagers de la route doivent respecter la signalisation orange, même en l’absence de travailleur, car les conditions de la circulation demeurent inhabituelles. La réalisation de travaux routiers et la présence d’entraves à la circulation exposent les travailleurs de la construction ainsi que les usagers de la route à un risque pour leur sécurité.

À titre d’exemple :

o          largeur réduite des voies;

o          déviation des voies;

o          absence d’accotement;

o          chaussée irrégulière;

o          absence de marquage

o          arrêt subit de la circulation.

Dans une zone de travaux, les amendes auxquelles s’exposent les conducteurs interceptés en excès de vitesse sont doublées. Par exemple, dans une zone où la limite de vitesse est de 70 km/h,  pour un excès de vitesse de :

o          20 km/h, l’amende est de 110 $;

o          30 km/h, l’amende de 210 $;

o          45 km/h, l’amende de 390 $.

Depuis 2018, l’amende pour le conducteur d’un véhicule routier qui n’obéit pas aux consignes et signaux d’un signaleur, d’un brigadier ou d’un agent de la paix est doublée.

o          La fourchette d’amende est dorénavant de 200 $ à 400 $.

o          Le nombre de points d’inaptitude est de 4.

Pour mieux composer avec la présence des chantiers sur nos routes, les usagers peuvent consulter le site Québec511.info pour s’informer sur les entraves et planifier leurs déplacements.