Le député de Berthier-Maskinongé, Yves Perron, a annoncé que ses collègues du Bloc Québécois et lui-même voteront, mais sans enthousiasme, en faveur du discours du Trône. Il constate toutefois que le parti doit absolument garder le cap et faire ses propres propositions pour le Québec, et assure la poursuite des pressions pour les dossiers chauds de la circonscription.

Yves Perron déplore ainsi un énoncé très court qui ne justifie en rien un déclenchement d’élection « urgent » et la fermeture du Parlement durant cinq mois. Il ajoute que le parti poursuivra dans le même esprit de vigilance et de collaboration : « Nous appuierons à la pièce ce qui est bon pour le Québec. Nous travaillerons à améliorer ce qui peut l’être et nous nous opposerons à ce qui est nuisible pour la nation québécoise. Nous nous battrons pour le financement adéquat des soins de santé, freiner les changements climatiques, la qualité de vie de tous les aînés, la promotion de la langue française, le poids politique du Québec à Ottawa et le contrôle des armes à feu », a déclaré M. Perron.

Par ailleurs, le député assure qu’il continuera de faire des propositions qui sont structurantes pour la circonscription: « les gens de Berthier-Maskinongé peuvent compter sur moi pour porter les dossiers importants, même s’ils ne sont pas cités dans le discours du trône. Ainsi, la couverture des « trous cellulaires », la protection des berges, l’augmentation de la transformation régionale ainsi que les autres dossiers agricoles auront une voix à la Chambre des communes! », a conclu Yves Perron.