Accusé d’homicide involontaire, Alexan Moar a commencé à subir son enquête préliminaire, le 28 février, en matinée, au palais de justice de Joliette.

Moar, 30 ans, de la Manawan, est soupçonné d’avoir causé la mort d’André Binette. Ce dernier a été retrouvé sans vie dans un logement du boulevard Sainte-Anne, le 2 mars 2017.

L’enquête préliminaire devrait durer durant deux jours devant le juge Claude Lachapelle. Cette procédure vise à déterminer si la preuve est suffisante pour envoyer l’accuser à son procès.

Le procureur des poursuites criminelles et pénales, Me Marc-André Ledoux, devrait faire entendre une quinzaine de témoins durant cette enquête. Alexandre Moar est représenté par Me Karine Boisvert. Une ordonnance de non-publication a été émise, à la demande de la Défense, ce qui empêche les médias à dévoiler le contenu des témoignages.

Une altercation pourrait avoir éclaté entre M. Binette et l’accusé. M. Moar a été arrêté au lendemain du crime et est détenu depuis. La juge Sandra Blanchard avait refusé de remettre en liberté l’accusé jusqu’à son procès au terme de son enquête sous caution qui a eu lieu durant le mois de mars 2017.

Alexandre Moar, enquête, homicide
Photo d’artichives: Alexan Moar, accusé