L’organisme Déclic, dont sa mission est la formation et d’éducation populaire a emménagé dans de nouveaux locaux, en juillet dernier, soit au presbytère de Sainte-Geneviève-de-Berthier.

« Depuis plusieurs mois, nous cherchions un nouveau local car notre équipe s’agrandissait et notre locaux situé à l’hôtel de ville était rendu trop petit. C’est par pur hasard que j’ai rencontré  Rolland Fréchette, le président de la Fabrique de la paroisse de Saint-Laurent, au IGA de Berthierville, dans le département bio. Ça s’est enchaîné par la suite », a expliqué Francine Lebeau, présidente du conseil d’administration de l’organisme, lors d’une journée porte ouverte, le 16 octobre.

Rapidement, les deux parties ont trouvé des solutions qui pouvaient accommoder tout le monde. « Moi j’étais prêt depuis plusieurs années. Cependant, ce n’étais pas très évident de vendre le projet au diocèse. Depuis 1904, ce ne sont que des prêtres qui ont eu accès à ce bâtiment », a ajouté M. Fréchette. C’est finalement, Mgr Raymond Poisson, ancien évêque de Joliette, qui a donné son aval à ce projet.

Financement rehaussé

De plus, grâce à une augmentation importante de son financement à la mission et ainsi que des projets acceptés par le ministère de l’éducation et l’apport du ministère de l’emploi et de la solidarité sociale permettent de se développer un peu, Déclic, qui est en opération depuis plus de 35 ans, pourra se développer dans les prochains mois.

Néanmoins, l’organisme doit continuer à répondre à des appels de projet afin de maintenir l’équipe actuelle et également les ressources développées en réponse à des besoins, de jeunes, d’adultes, de familles, de personnes immigrantes de son milieu.

« Cette ouverture est possible grâce au conseil d’administration qui prend à cœur les valeurs de l’organisme et dont les membres s’engagent de diverses façons, en partageant leur expertise et en mettant leurs efforts en commun pour que l’organisme incarne vraiment sa mission », a souligné Mme Lebeau.

Plusieurs volets

Déclic peut faire face à aux changements, adapter et raffiner des façons de faire, offrir de la formation respectueuse des réalités des personnes, de leurs modes d’apprentissage grâce aux des intervenantes très professionnelles, qui ont une grande capacité d’adaptation et beaucoup de créativité et qui s’impliquent  grandement à l’intérieur des volets de formation.

« Ces volets sont le volet prévention du décrochage scolaire : la démarche Les p’tits succès et le projet «  En équipe pour la lecture! »; le volet formation préparatoire à l’emploi : le programme Déclic Action; le volet alphabétisation: l’alpha populaire et l’alpha-francisation ainsi que le volet accessibilité de l’information », a pour sa part mentionné Solange Tougas, coordonnatrice de l’organisme.

Les ateliers à Berthier et Saint-Gabriel se poursuivent avec des adultes qui développent leurs compétences en lecture, et en et ce, avec la collaboration de Ville Saint-Gabriel qui prête un local.

Depuis l’an dernier, Déclic offre de l’alpha francisation à Berthier et à Ville Saint-Gabriel à mexicains, dominicains, guatémaltèque, tchèque. Ce service est actuellement en progression.

L’organisme propose aussi des ateliers avec des travailleurs marocains au niveau du français et de l’intégration dans le milieu  et un atelier auprès de travailleuses qui ont besoin d’améliorer leur écriture.

Au niveau du volet formation préparatoire à l’emploi, Déclic Action, c’est trois groupes de huit personnes qui participent, durant 14 semaines à une formation au niveau de la reconnaissance et le développement de leurs compétences, la connaissance du monde du travail, préparation de leur CV et la technique d’entrevue. C’est un groupe de plus que l’an dernier.

Il y a aussi des stages exploratoires en entreprise et 3 semaines de stage à la fin  avec l’implication de plus en plus d’entreprises tant dans la MRC que dans Lanaudière.  A ce jour, plus de 80 entreprises ont accueilli des adultes pour des stages et certaines ont même décidé de les embaucher.

Pour le volet prévention du décrochage scolaire au primaire, la démarche « Les p’tits succès » se poursuit  au niveau des élèves de maternelle et première année, au niveau de conditions favorables à l’apprentissage comme le développement de l’estime de soi, de la concentration, des habiletés sociales et la stimulation aux apprentissages. Il en est de même pour rencontres individuelles des parents de ces jeunes.

Déclic développe aussi le projet sur le thème de la lecture « En équipe pour la lecture » se veut des ateliers individuels avec des jeunes de 1ère  et 2e année aux prises avec des difficultés de lecture,  en équipe avec leur parent. L’objectif est que le jeune améliore sa lecture pour qu’il vive des réussites et développe le plaisir de lire et que le parent l’accompagne, le soutienne positivement, malgré ses difficultés

Un autre projet en développement est  la Table Éducation du pôle Berthier. La table Parent d’abord, coordonnée par Déclic et  formée de la maison de la famille Aux quatre vents, de En toute amitié, de l’école Chemin-du-Roy et du CLSC, a décidé d’élargir le membership de la Table et de devenir la Table Éducation de Berthier et ce, afin que des représentants de divers réseaux mettent leurs efforts en commun, afin que l’éducation devienne une priorité dans le milieu.

Enfin, depuis cinq ans, a développé une  formation sur l’accessibilité de l’information. Celle-ci, sur mesure, permettra à des représentants de divers réseaux de se conscientiser à l’importance d’utiliser un vocabulaire accessible afin que leurs informations soient le plus claires possibles et pour qu’ils obtiennent les réponses souhaitées

À ce jour, cette formation a été donnée à plus d’une centaine de personnes, à travers Lanaudière et issues de divers réseaux.