Les prochains mois seront fort occupés au Musée d’Art de Joliette (MAJ) avec cinq expositions au programme et plusieurs activités culturelles de prévues.

« Comme on peut le constater, le MAJ se porte vraiment.  En plus de préparer nos expositions ici, nous en avons en Allemagne, à Montréal, Sherbrooke et Saint-Jérôme », a souligné en conférence de presse le 18 septembre,  Jean-François Bélisle, directeur-général du MAJ.

Pour cet automne, la thématique mise de l’avant dans les expositions temporaires sera le  dialogue entre l’art, les phénomènes naturels et la science.

Au programme

L’exposition de Patrick Coutu « L’attraction du paysage » propose un survol d’œuvres sculpturales, textiles et papier produites dans les dix dernières années

De son côté, celle de l’artiste française Marina Gadonneix, « Phénomènes »,  est présentée dans le cadre de MOMENTA | Biennale de l’image et produite en collaboration avec le MAJ et Les Rencontres d’Arles.

Pour ce qui est de « les abstractions lyriques » de Jean-Paul Jérôme,  cette exposition sera composée quant à elle d’une série d’encres sur papier uniques et singulières datées de 1969-1970.

« Les paysages entre nos corps » de l’artiste lanaudoise Véronique Malo, présentée dans les aires de circulation du Musée, proposé des nouvelles œuvres composées à partir d’éléments mystérieux de ces photographies.

Enfin, l’équipe du MAJ présente une fois de plus à son Espace 3e quelques œuvres de sa foisonnante collection, soit trois œuvres de l’artiste Louise Robert.

L’exposition de Jean-Paul Jérôme a incité Émilie Grandmont Bérubé, conservatrice aux collections, à sortir des réserves du MAJ une œuvre de chacun des quatre Plasticiens (Rodolphe de Repentigny (alias Jauran), Louis Belzile, Jean-Paul Jérôme et Fernand Toupin). Celles-ci seront insérées dans l’exposition permanente Les îles réunies tout l’automne, en plus d’un Jean McEwen, d’un Jean-Paul Riopelle et d’un Fernand Leduc.

Ces cinq expositions se tiendront du 5 octobre 2019 au 5 janvier 2020.

Activités

Quelques nouveautés sont au programme cet automne. Tout d’abord, le MAJ a créé une Aire de lecture jeunesse. Les familles y seront les bienvenues en tout temps pour lire, rêvasser, écrire et dessiner. Cet univers est inspiré du livre jeunesse de l’auteure lanaudoise Marie-Soleil Roy, L’enfant caché dans les mots, qui a d’ailleurs été écrit et illustré en collaboration avec les jeunes participants des Matinées créatives du MAJ de la saison dernière.

De plus, il y aura une collaboration entre le Musée et l’historienne de l’art Esther Trépanier pour la présentation d’une conférence annuelle qui aura comme point de départ une œuvre de la collection du MAJ.

Les conférences «boîte à lunch» avec des professionnels du milieu des arts sont de retour avec Karine Bouchard, chargée de cours en arts et philosophie à l’UQTR, Charlotte Lalou Rousseau, commissaire de l’exposition de Patrick Coutu, ainsi que Maryse Chevrette, historienne de l’art.

Il en est de même pour les ateliers créatifs pour adultes, les visites commentées, les Matinées créatives pour les familles, les voyages culturels et divers événements, dont deux Concerts intimes présentés en collaboration avec le Centre culturel Desjardins, qui seront l’occasion d’entendre les artistes Dominique Fils-Aimé (Révélation Radio-Canada en jazz 2019) et le Taurey Butler Trio.

Par ailleurs, la danse sera à l’honneur du 30 septembre au 4 octobre alors que Chloë Lum et Yannick Desranleau seront en résidence. Ils offriront trois performances au public durant le vernissage du samedi 5 octobre.

Enfin, c’est le 26 octobre prochain, dès 21h, que se tiendra la cinquième édition de la Nuit au Musée. Cette soirée-bénéfice, présentée à l’occasion de l’Halloween, sera sous le signe du déguisement et de la danse.

Pour tout savoir sur la programmation d’automne au MAJ, on peut consulter le https://www.museejoliette.org