Maison et jardins Antoine-Lacombe présente, du 3 novembre au 9 décembre 2018, l’exposition Passage obligé de Raymond Gauthier, de Michel Latendresse et de Gabrielle Coulombe. Le vernissage aura lieu le dimanche 4 novembre de 13 h à 17 h. Bienvenue à tous, l’entrée est gratuite. 

Dans cette exposition multidisciplinaire, vous y trouverez les créations respectives de trois artistes, mais surtout, l’histoire de leur rencontre. Raymond Gauthier, Michel Latendresse et Gabrielle Coulombe se sont trouvés grâce à un projet initié par le Centre d’action bénévole Émilie-Gamelin et leurs arts se sont entremêlés dans cet espace intimiste qui fait d’eux des humains, des êtres créatifs. Leurs bifurcations respectives devaient les mener l’un à l’autre pour s’influencer, pour grandir, pour faire un tout. C’était écrit, c’était un passage obligé. 

Gabrielle Coulombe est une jeune auteure, rédactrice et conférencière au parcours atypique, qui est d’abord et avant tout une passionnée des rencontres humaines et du patrimoine vivant. Travailleuse sociale de formation, détenant une spécialisation en gérontologie et en développement des communautés, ce sont ses nombreux voyages qui l’ont poussée vers l’écriture. 

Michel Latendresse, artiste multidisciplinaire et diplômé des Beaux-Arts, a œuvré dans plusieurs domaines dont la sculpture, le dessin à l’encre de Chine, le tressage de paniers de bois et la coutellerie. Homme indompté des forêts et des lacs, il aime et glorifie la nature qui vibre au sein de ses multiples créations.  En 2009, un accident vasculaire cérébral l’oblige au confinement et à une redéfinition identitaire. Quelques années plus tard, animé par son désir de créer et porté par sa persévérance, il réussit à transmettre à nouveau son art, mais cette fois, de la main gauche.   

C’est sous les préceptes de grands céramistes que Raymond Gauthier est diplômé des Arts appliqués avec une majeure en céramique. Formé aux Beaux-Arts, il obtient un baccalauréat spécialisé en enseignement des arts plastiques. Il a transmis ses connaissances à la Commission scolaire de Montréal pendant dix-sept ans. Le plus important pour lui demeure le plaisir retrouvé à se reconnecter avec ce besoin si profond de façonner des oeuvres à partir de cet élément primaire et essentiel qu’est la terre. 

Pour plus de détails, abonnez-vous au bulletin électronique l’Info Culture ou consultez le site Web de Maison et jardins Antoine-Lacombe au www.antoinelacombe.com