Pour une deuxième année consécutive, le Cinérépertoire de Joliette a la chance de recevoir Les Rendez-vous Québec Cinéma. Cette fois, ce sera le film Tadoussac du réalisateur Martin Laroche qui sera présenté lundi le 26 février à 19h00 et mardi le 27 février à 13h30.

Tadoussac suit l’histoire de Chloé, 18 ans, qui quitte précipitamment ses proches sans donner d’explication. De Montréal, elle part sur le pouce jusqu’au village touristique de Tadoussac, désert en cette période hivernale. Elle loge dans une auberge de jeunesse sous une fausse identité, tentant de fraterniser avec les gens qu’elle rencontre. L’étrangère cherche quelqu’un lié à sa famille, à son passé, et la bonne vivante Myriam pourrait savoir de qui il s’agit. Les deux femmes d’âges différents se lient d’amitié, aimant explorer la région et boire une bière au bar local. Les jours défilent et Chloé a de plus en plus mal au ventre…

Comme l’année dernière, le Cinérépertoire vous promet quelques surprises pour la première présentation. En effet, lors de la projection du lundi 26 février à 19h00, vous aurez la chance de rencontrer trois invités spéciaux: la directrice de Québec Cinéma Ségolène Roederer, le réalisateur du film Tadoussac Martin Laroche et la monteure du même film Amélie Labrèche.

Née en France, vivant au Québec depuis les années 1990, Ségolène Roederer est devenue, après avoir dirigé les Rendez-vous Québec Cinéma, directrice de Québec Cinéma, en 2011. Cet organisme bien connu œuvre fort activement à la promotion et au développement de notre cinématographie, à la distribution des prix Iris, puis à l’organisation de la Tournée du cinéma québécois et des Rendez-vous Québec cinéma. Par le passé, Ségolène Roederer a aussi travaillé à titre d’agente de distribution au Vidéographe, comme responsable des sections « courts-métrages » et « nouvelles technologies » au Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux médias, puis en tant qu’analyste du contenu chez Téléfilm Canada.

Martin Laroche a fait des études en cinéma et en scénarisation à l’Université du Québec à Montréal. Porté par sa débrouillardise et son désir de parfaire ses connaissances, il a écrit, réalisé et produit deux longs métrages de fiction indépendants, La logique du remords (2007) et Modernaire (2009). Les manèges humains, une œuvre qui aborde un sujet tabou, l’excision, sort en salles en mars 2013. Présenté en première mondiale au Festival International de Karlovy Vary, Les manèges humains a remporté de nombreux prix à l’étranger en plus de ses quatre nominations au Gala des Jutra 2014 (Meilleure actrice, meilleur acteur de soutien, meilleur scénario, meilleure musique). Tadoussac, son quatrième long métrage, sort en décembre 2017.

Amélie Labrèche est une monteure expérimentée. Elle a fait ses études collégiale en art visuel au Cégep de Joliette puis a obtenu un Baccalauréat en Beaux-Arts à l’Université Concordia. En quelques années seulement, elle a su participer a divers projets notamment certains films de Xavier Dolan. C’est un véritable plaisir de la recevoir puisqu’elle a elle-même fait partie de l’équipe du Cinérépertoire lors de ses années au Cégep.

Soyez-y en grand nombre, on vous-y attend !

Bon cinéma !