Le Cinérépertoire de Joliette a annoncé, le 30 janvier, qu’elle poursuivra sa collaboration Rendez-Vous Québec Cinéma pour une troisième année consécutive, en présentant le film Kuessipan, les 17 et 18 février prochain, au cinéma RGFM de Joliette.

En conférence de presse, Gilbert Boulet, membre du comité du Cinérépertoire a confirmé que la réalisatrice Myrian Verreault et la monteuse Amélie Labranche seront présentes, le 17 février prochain à 19 heures. Amélie Labrèche a déjà étudié en cinéma  au Cégep de Joliette en plus d’être une ancienne membre de Cinérépertoire.

Kuessipan raconte l’histoire de Mikuan et Shaniss, deux adolescentes inséparables qui ont grandi dans des milieux différents d’une communauté innue près de Sept-Îles.

À l’aube de leurs 17 ans, leur amitié sera mise à rude épreuve. Mikuan s’amourache d’un Blanc, rêvant de sortir de la réserve devenue trop étroite pour découvrir le monde et étudier à Québec. De son côté, Shaniss se plaît sur son territoire, élevant son enfant en compagnie d’un conjoint irresponsable.

Malgré les hauts et les bas du quotidien, elles tenteront de demeurer unies, ce qui ne sera pas toujours évident.

Ce film met notamment en vedette Sharon Fontaine-Ishpatao (Mikuan Vollant) et  Yamie Grégoire (Shaniss Jourdain).

L’artiste atikamek de la Manawan, Meky Ottawa a contribué par ses dessins à la réalisation de l’affiche du film.

Depuis sa sortie en octobre dernier, Kuessipan a remporté plusieurs prix dans des festivals, dont celui du meilleur film au Festival du Cinéma de Québec, du meilleur film canadien au Windsor International Film Festival et au Festival international du film francophone de Moncton.

L’événement du 17 et 18 février est rendu possible grâce à la contribution de la Ville de Joliette.

Le film de Jeanne Leblanc en première du Rendez-Vous Québec Cinéma

Par ailleurs, lors du point de presse du 30 janvier, on a annoncé que le deuxième long métrage de Jeanne Leblanc « Les nôtres » sera présenté en première mondiale de la soirée d’ouverture Jeanne Leblanc, le 26 février prochain.

Ce film est un drame intimiste touchant à plusieurs genres cinématographiques, comme le suspense, le drame psychologique ou la chronique d’adolescence.

« Il relate le parcours d’une adolescente dont le lourd secret va finir par attirer l’attention de tout un village paisible, mais prostré dans les silences et les apparences », a expliqué Jeanne Leblanc qui était présente au point de presse du 30 janvier.