Alors que les beaux jours ne tarderont pas à se pointer le bout du nez, la Ville de Saint-Charles-Borromée annonce qu’elle reconduit, une fois de plus cette année, le même programme que l’an passé, soit l’allègement de la réglementation municipale relative à l’implantation de terrasses. Toujours dans l’unique but de soutenir l’économie en donnant plus de marge de manœuvre aux restaurateurs qui souhaitent accueillir des clients à l’extérieur et qui n’ont pas l’espace nécessaire pour le faire, cette règlementation temporaire est en vigueur dès maintenant et ce, jusqu’au 31 octobre prochain.

Elle permet l’assouplissement des règles habituelles régissant, notamment, le design, les mesures et l’emplacement des terrasses. Ainsi, les restaurateurs pourront aménager une terrasse non permanente à même leur stationnement privé.

« La dernière année n’a pas été en faveur de nos restaurants et de nos bars et la situation pour la plupart demeure précaire. C’est pourquoi nous souhaitons leur donner un coup de pouce; tant mieux si ce simple geste de soutien peut être salvateur. Ne reste plus qu’à souhaiter que les Charlois soient au rendez-vous et saisissent l’opportunité! », a souligné le maire, M. Robert Bibeau.

Au menu : la marche à suivre

Pour se prévaloir de cette initiative, les restaurateurs et les tenanciers de bars qui désirent installer une terrasse pour leur commerce sur leur terrain privé devront fournir une demande par courriel au Service de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire à l’adresse suivante : urbanisme@vivrescb.com

La demande détaillée devra indiquer ce qui suit :

• la délimitation de la terrasse agrandie;

• l’aménagement de la terrasse en places assises (incluant clôtures et autres);

• la capacité maximale et superficie habituelle du restaurant (intérieur et extérieur);

• les nouvelles capacité maximale et superficie visées (intérieur et extérieur)

conformément aux normes sanitaires édictées par la Santé publique.

De plus, les documents suivants devront être joints au courriel:

– le croquis indiquant le bâtiment principal, l’emplacement de la terrasse, l’agrandissement désiré ou le nouvel emplacement et les nouvelles dimensions;- l’autorisation de la part du propriétaire de l’immeuble visé, si le demandeur n’est pas le propriétaire de l’immeuble. Par ailleurs, ceux qui avaient bénéficié de cet assouplissement l’an dernier pourront simplement effectuer une mise à jour de leur dossier de demande en communiquant avec la Ville.

Rappelons en terminant que la capacité maximale et l’aménagement de ladite terrasse devront, en tout temps, respecter les directives émises par la direction de la Santé publique.