Un résident de Saint-Calixte, qui aurait conduit son véhicule de manière dangereuse dans une zone scolaire à Saint-Calixte, le 11 juin, fait désormais face à 10 chefs d’accusation.

Kevin Tessier-Jasmin a brièvement comparu, cet après-midi (12 juin), au palais de justice de Joliette, pour répondre à des chefs de conduite dangereuse, d’avoir conduit un moyen de transport sachant ou en ne souciant que celui a été impliqué dans un accident avec un autre moyen de transport, à deux chefs d’entrave au travail des policiers, conduite avec les facultés affaiblies, d’avoir pris ou tenté de prendre une arme d’un agent de la paix, deux chefs de possessions de munitions sachant que cela était interdit, méfait de moins de 5000$ ainsi que de bris de condition.

La Couronne s’est objectée à la remise de liberté de l’accusé qui a une cause pendante dans le district judiciaire de Laval. Il passera la fin de semaine derrière les barreaux et reviendra en cour le 15 juin pour son enquête sous cautionnement.

Rappelons que le 11 juin, vers 8h du matin, une minifourgonnette a été observée circulant de façon dangereuse dans une zone scolaire de Saint-Calixte.

« À un moment, le conducteur a même reculé dans un autobus scolaire sur la rue Marie-Fournier. L’impact n’a pas causé de blessure à quiconque. Le conducteur a ensuite quitté les lieux avec son véhicule et fait une sortie de route. Il a poursuivi sa cavale à pied et a traversé un plan d’eau », avait expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

Les policiers de la SQ de la MRC de Montcalm l’avaient retracé et l’ont arrêté. Kevin Tessier-Jasmin été conduit au centre hospitalier compte tenu de son état (intoxication)