Centraide Lanaudière répartit plus de 1M $ entre 21 organismes communautaires dans le cadre du Fonds de relance des services communautaires du gouvernement du Canada.

Photo courtoisie

Aujourd’hui, Centraide Lanaudière a le plaisir d’annoncer un financement de 1 169 407 $ pour soutenir vingt et un projets répartis dans les MRC de D’Autray, Joliette, L’Assomption, Matawinie et Montcalm dans le cadre du Fonds de relance des services communautaires du gouvernement du Canada.

Le Fonds de relance des services communautaires est un investissement ponctuel de 400 millions de dollars par le gouvernement du Canada qui vise à aider les organismes communautaires (les organismes de bienfaisance, les organismes sans but lucratif et les corps dirigeants autochtones) à s’adapter, à se moderniser et à être mieux outillés pour améliorer l’efficacité, l’accessibilité et la durabilité des services qu’ils offrent durant la relance après la pandémie et par la suite. Les projets suivants sont soutenus à…

MRC de D’Autray :

  • 10 240 $ ont été investis au Centre d’action bénévole Brandon pour financer la modernisation d’équipement afin d’augmenter la production, améliorer la gestion de l’inventaire et fournir à la demande accrue de services tout en assurant un meilleur contrôle de l’hygiène et de la salubrité et en protégeant et sécurisant les inventaires lors de ruptures d’électricité;
  • 70 000 $ ont été investis dans la Maison des jeunes de Lavaltrie pour aménager un espace de rassemblement permettant aux jeunes de se réunir et demeurer actifs toute l’année, même lorsque la MDJ est fermée. Cela permettra aussi à la MDJ de maintenir ses services en cas de fermeture du bâtiment ou lorsque que des contraintes limiteront la capacité d’accueil à l’intérieur;

MRC de Joliette :

  • 200 000 $ ont été investis dans l’Auberge du Cœur Roland-Gauvreau pour soutenir l’implantation de la seule maison d’hébergement temporaire non-mixte dans la région de Lanaudière dédiée aux femmes ou toute personne s’identifiant comme telle, avec ou sans enfants, en situation d’itinérance ou à statut précaire.
  • 71 668 $ ont été investis dans l’organisme Au bonheur des aînés Lanaudière pour soutenir la mise en œuvre d’activités réconciliant les générations et les groupes d’aînés aux opinions différentes en lien avec la covid. Cela permettra à l’organisation d’accueillir tous les aînés et de mieux les desservir et de resserrer les liens dans la communauté qui pourra alors mieux faire face à une autre crise si nécessaire.
  • 85 600 $ ont été investis dans le CRFL pour lui permettre de se doter d’une salle de formation adéquatement équipée et incluant une plateforme de formation et un site internet de haut niveau technologique. Il sera en mesure d’adapter son offre de formation et d’optimiser les services offerts et le rayonnement de ses activités en développant et pouvant offrir des formations en mode hybride, bimodal et comodal.
  • 34 214 $ ont été investis dans l’organisme d’aide alimentaire La Soupière pour l’aménagement de certains secteurs en rassemblant les outils nécessaires à la réalisation de la mission afin de mieux répondre aux défis logistiques, ce qui permettra de répondre plus rapidement à toutes les demandes tout en diminuant le stress sur la population et les équipes de travail.
  • 10 260 $ ont été investis dans la MDJ de Crabtree pour permettre la création de podcasts à être publiés sur ses réseaux sociaux afin de rejoindre encore plus de jeunes qui n’ont pas toujours la capacité de se rendre à la Maison des Jeunes et également pour les approcher d’une manière qui les interpelle, sachant que les réseaux sociaux occupent une partie de leur univers.
  • 77 500 $ ont été investis au MÉPAL de Joliette pour la création et l’adaptation d’outils d’éducation populaire sur des supports et les offrir sur différentes plateformes. Ce projet permettra de rendre plus accessibles les outils à l’ère numérique, favoriser la participation aux initiatives de transformation sociale face aux enjeux actuels et relancer la mobilisation affaiblie par la pandémie.

MRC de L’Assomption :

  • 92 121 $ ont été investis au CIPL de Repentigny afin de permettre la mise à l’essai d’un service d’intervention de proximité pour accroitre l’accès à ses services aux femmes vulnérables et isolées. L’expérimentation de nouvelles stratégies de recrutement et le renforcement de partenariats permettront de mieux rejoindre notre clientèle et d’être présent là où elles se trouvent.
  • 24 000 $ ont été investis dans le Service des loisirs de St-Sulpice afin de fournir des ressources aux parents d’enfants à besoin particulier de la région. Ce projet permettra à l’organisation de fournir des places supplémentaires en camp de jour en formant plus d’employés, ainsi que d’adapter les installations du centre communautaire pour mieux accueillir ces enfants.
  • 17 750 $ ont été investis dans l’organisme Regard en Elle pour la mise à niveau de l’infrastructure afin d’offrir les services à distance en protégeant la confidentialité des usagères et la santé des travailleuses.
  • 72 698 $ ont été investis dans l’organisme PANDA de la MRC de l’Assomption pour mettre à l’essai un programme virtuel impliquant : adaptation d’un coaching réservé aux membres, cyber apprentissage, formation virtuelle, mini-conférences, podcast et référentiels où un intervenant répondrait directement aux questions en ligne (chat), selon des horaires préétablis.

MRC de Matawinie :

  • 27 864 $ ont été investis dans l’organisme CALEFA pour soutenir un projet visant à offrir de nouvelles ressources de proximité aux familles qui font l’école à la maison et, ainsi, répondre à une demande auprès de nos membres et dans notre communauté.
  • 15 023 $ ont été investis dans la Maison Louis-Cyr pour offrir une nouvelle formule d’animation d’ateliers sur la vie de Louis Cyr destinée aux aînés et offerte directement dans les centres d’hébergement, privés ou publics en y intégrant les nouvelles technologies disponibles, soient les casques de réalité virtuelle.
  • 63 250 $ ont été investis dans les Cuisines collectives de Matha pour acquérir les ppareils adéquats afin d’augmenter la production et fournir à la demande accrue tout en s’assurant de l’hygiène et de la salubrité et aussi protéger et sécuriser les inventaires en cas de perte d’électricité.

MRC de Montcalm :

  • 16 572 $ ont été investis dans l’organisme Les Ailes de l’Espoir qui désire se doter d’outils modernes qui permettront d’augmenter la collaboration et la sécurité, tout en réduisant les coûts d’opération.
  • 83 130 $ ont été investis dans la Maison des jeunes D.O. Ados pour lancer une approche mobile par l’achat d’une fourgonnette multi-usage et se rendre dans les endroits fréquentés par les jeunes et leur offrir des services. Elle assurera aussi un moyen de transport pour les jeunes en milieu rural; le service « viens faire ton lunch » pourra aussi se déplacer et fournir des collations, jus, sandwiches) aux heures de lunch.
  • 65 550 $ ont été investis à la Maison des jeunes de St-Donat afin de rendre le 3e étage réglementaire pour offrir un lieu adéquat à l’aide aux devoirs ou pour recevoir des professionnels tels infirmière, travailleur social, etc., ainsi qu’un lieu de détente pour les jeunes.
  • 31 967 $ ont été investis dans Réussite éducative Montcalm pour amorcer une réflexion, accompagnée d’un consultant, sur la structure organisationnelle et les alignements à prendre pour développer et consolider les projets de l’organisme et bien répondre bien aux besoins de la clientèle et d’aligner l’avenir de l’organisme.
  • MRC Les Moulins
  • 100 000 $ ont été investis dans le Relais de Mascouche pour permettre des agrandissements et une réorganisation des locaux afin de contrer la trop grande proximité physique des bénéficiaires, bénévoles et employés dans les locaux. Ce faisant, dans le cas d’une deuxième pandémie, il ne serait pas nécessaire d’apporter des changements importants à l’environnement de travail.

« Les organismes communautaires jouent un rôle de premier plan quand il s’agit de répondre aux besoins des communautés. Dès les premières phases de la pandémie de COVID-19, ils ont dû composer avec une demande accrue de services, une baisse de leurs revenus, une diminution des dons en raison de la hausse du coût de la vie et un besoin accru d’utiliser les outils numériques. Bon nombre d’entre eux ont de la difficulté à se rétablir et à adapter leurs services aux besoins changeants de notre grande région. Les projets financés par l’intermédiaire du Fonds de relance des services communautaires du gouvernement du Canada démontrent que nous sommes une société bienveillante et solidaire qui a à cœur le bien-être de tous. Il est réconfortant de voir nos citoyens faire preuve d’empathie et de compassion en venant en aide aux personnes dans le besoin. Des projets comme ceux mentionnés témoignent du pouvoir de notre action collective et de notre capacité à nous unir pour contribuer au mieux-être dans le monde. Je suis convaincue qu’ensemble, nous pouvons grandement améliorer la vie des personnes de D’Autray, Joliette, L’Assomption, Matawinie et Montcalm. », a déclaré la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jenna Sudds

Pour en savoir plus, visitez le site Web du Fonds de relance des services communautaires. Pour obtenir plus de renseignements sur Centraide ATNQ, vous pouvez visiter notre site Web ou communiquer avec nous au 819 825-7139.

Faits en bref :

  • Le Fonds de relance des services communautaires est un investissement ponctuel de 400 millions de dollars du gouvernement du Canada qui vise à aider les organismes communautaires, y compris les organismes de bienfaisance, les organismes sans but lucratif et les corps dirigeants autochtones, à s’adapter pendant la relance après la pandémie.
  • Aujourd’hui, plus que jamais, les organismes communautaires jouent un rôle clé pour offrir des solutions aux problèmes sociaux complexes auxquels sont confrontées de nombreuses communautés partout au Canada.
  • Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les organismes communautaires partout au Canada font preuve d’une persévérance et d’une créativité impressionnantes pour répondre aux divers besoins de plus en plus exigeants de leurs communautés.
  • Le Fonds de relance des services communautaires répond aux besoins actuels des organismes communautaires et les aide à s’adapter aux effets à long terme de la pandémie.
  • Alors que les organismes communautaires partout au Canada s’efforcent de soutenir la relance de leur communauté, le FRSC les aidera à s’adapter et à moderniser leurs activités afin d’accroître leur impact.
  • Le gouvernement du Canada fournit le FRSC par l’entremise de trois financeurs nationaux (la Croix-Rouge canadienne, Fondations communautaires du Canada et Centraide Canada). Les financeurs distribuent des fonds aux organismes communautaires admissibles, y compris les organismes de bienfaisance, les organismes sans but lucratif et les corps dirigeants autochtones, qui offrent des services dans les communautés d’un bout à l’autre du Canada.
  • Le gouvernement du Canada appuie un modèle de croissance économique plus inclusif, qui crée des possibilités pour tout le monde au Canada, alors que se poursuit la relance à long terme du Canada après la pandémie de COVID-19.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette