Budget 2017-2018: Démolition, rafistolage : « Le budget du cynisme assumé », dénonce André Villeneuve

Courtoisie

La partisannerie Libérale nous amène malheureusement à un budget préélectorale. Après trois ans de démolition, les libéraux promettent de rafistoler. – « Le gouvernement coupe sauvagement pendant trois ans et veut maintenant, avec un maigre réinvestissement, se présenter en sauveur. On parle plutôt du budget du cynisme assumé ! », a déclaré André Villeneuve député de Berthier suite au dévoilement du budget libéral.

Des constats décevants

Après avoir coupé outrageusement en éducation, en santé, dans les services à la population, en plus d’accroître le fardeau fiscal des familles de 1500 $, le gouvernement libéral essaie de réparer les pots cassés en promettant aujourd’hui un remboursement partiel aux patients, aux aînés, aux élèves et aux familles. « Derrière ces coupes, il y  a des personnes, des êtres humains qui ont souffert, terriblement. Des élèves en difficulté qui à une étape cruciale de leur parcours, ont été abandonnés à leur sort, avec des conséquences qui pourraient les suivre pour le reste de leur vie. Des patients et des aînés ont été privés de services importants. Les compressions des dernières années sont lourdes de conséquences, que ce budget n’efface en rien », a déclaré le député.

En santé, Lanaudière continue d’être largement sous-financée. « Le manque à gagner est de plus de 23 millions $

», se désole-t-il, alors que les besoins dans les établissements de la région sont criants, la situation est alarmante, et le personnel est à bout de souffle. « Le gouvernement ne fait absolument rien pour corriger la situation et rét ablir l’équité », martèle André Villeneuve.

En économie : « Après trois ans de diminution des investissements des entreprises, nous observons les dégâts : la croissance sera plus basse que celle de l’Ontario et des États-Unis. J’ai une préoccupation particulière pour nos travailleurs forestiers et nos fromagers, pour ne nommer que ceux-ci, » déclare André Villeneuve.

Réinvestissement incomplet en éducation et en santé

En campagne électorale, Philippe Couillard s’était engagé à maintenir un rythme de croissance des dépenses en éducation et en santé permettant de maintenir le service aux élèves et aux patients. S’il avait respecté sa promesse, il y aurait, en plus des remboursements annoncés, 1 milliard $ de plus alloué à l’éducation cette année, et 1,4 milliard $ à la santé. Ce sont les patients et les élèves qui vont encore souffrir de cet investissement insuffisant pourtant promis par le Premier ministre.

« Un an sans service pour un élève en difficulté, c’est un an de perdu à jamais. « Combien d’élèves ont-ils été abandonné à cause l’austérité » a-t-il déclaré. « Même chose pour les services de garde; les libéraux ont coupé tout près 300 millions $ et ne réinvestissent même pas la moitié de cette somme. Après avoir coupé  de façon inconsidéré et irresponsable, aujourd’hui ils réinvestissent au compte-goutte » ajoute André Villeneuve.

Cette année, le budget pour les soins aux patients est en deca de la promesse du Premier ministre, pire encore, le gouvernement maintien les privilèges accordés aux médecins. Il y a deux budgets pour la santé : le budget prioritaire, c’est-à-dire le salaire des médecins, et le budget des oubliés, soit celui pour les soins aux patients.

André Villeneuve a aussi déploré le très faible investissement pour les organismes communautaires : « Nous avions également proposé d’augmenter le crédit d’impôt pour solidarité, de 100 $ immédiatement, afin de pallier la hausse du coût du panier alimentaire. Le gouvernement a préféré baisser les impôts des riches. »  Conscient de la réalité difficile que vivent certaines personnes qui sont aux prises avec des besoins criants, il aurait été de mise de donner le financement nécessaire aux organismes, qui,  jour après jour,  offrent une aide concrète et directe aux gens les plus vulnérables. Le gouvernement a manqué là une occasion extraordinaire de corriger la situation en ne mettant les sommes nécessaires pour y arriver. Ces organismes sont à bout de souffle et auraient eu grand besoin d’une bouffée d’oxygène » déplore le député de Berthier.

Le fardeau fiscal augmente encore

« Malgré l’abolition de leur taxe santé, le gouvernement libéral constate lui-même que depuis son arrivée au pouvoir, les Québécois ont subi une augmentation du fardeau fiscal de 900 M$ par année. Incluant l’an dernier, ils paieront cumulativement 4,3 milliards $ de plus de leurs poches. Le gouvernement libéral est le seul responsable de l’appauvrissement des familles, » a-t-il poursuivi.

 

« Voilà un budget libéral : Que de la poudre aux yeux et du rafistolage. Les Québécois ne sont pas dupes. Nous méritons mieux. Nous méritons une réelle vision structurante pour le Québec », de conclure André Villeneuve.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette