Un trentenaire de Saint-Didace devra faire face à la justice à la suite d’une altercation qui a dégénéré dans un bar de Mandeville, dans la nuit du 23 mars.

L’incident s’est déroulé vers 1h00 du matin un établissement licencié de la rue Saint-Charles-Borromée. « Une engueulade a éclaté entre deux individus et le tout s’est transformé en bagarre », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Un des individus aurait alors frappé l’autre avec un tabouret et une table. Il l’aurait par la suite poignardé avec un objet tranchant.

Le suspect, qui était en état d’ébriété, a pris la fuite à bord de son véhicule. Il a par la suite percuté volontairement un piéton qui se trouvait non loin du lieu de l’agression armée, soit sur la rue Desjardins.

Il a été appréhendé quelques minutes plus tard dans sa résidence de Saint-Didace. Le suspect et sa victime ont été transportés dans un centre hospitalier afin de soigner leurs blessures. Ils ont reçu leur congé de l’hôpital par la suite.

Le suspect a été gardé détenu et a comparu le 25 mars, au palais de justice de Joliette sous plusieurs accusations. Jonathan Allard fait face à cinq chefs soit deux d’agression armée, de voie de fait causant des lésions corporelles, conduite dangereuse ainsi qu’omission de s’immobiliser et de porter assistance a une personne blessée.

La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. L’accusé reviendra en cour le 26 mars pour son enquête caution. Son avocat souhaite faire témoigner un agent de liaison d’un centre de déxintoxication afin que client puisse suivre une thérapie fermée.

L’enquête a été confiée à la section des Crimes Majeurs de la SQ.