Toutes catégories confondues, c’est un montant de près de 64,5 M $ qui s’élèvent en travaux sur le territoire charlois en 2020, comparativement à 51 M $ pour l’année 2018 et 50 M $ pour 2019. La valeur des permis en construction résidentielle délivrés par la Ville de Saint-Charles-Borromée a atteint à elle seule 50 M $, surpassant ainsi la marque de 45 M $ établie en 2016. Il s’agit d’un bilan historique en ce qui a trait à la valeur des permis émis pour ce type de construction.

Bien que globalement, le Québec ait connu un important ralentissement économique dû à la pandémie de la COVID-19 au printemps dernier, cette bonne nouvelle confirme que l’économie charloise est, somme toute, en bonne position. De fait, tout porte à croire que les investisseurs privés et publics ont décelé la force d’attraction du territoire charlois et son grand potentiel de retombées.

Ces chiffres sont accueillis favorablement par le maire de SCB, Robert Bibeau : « Tout démontre le dynamisme et la vitalité économique de notre ville. C’est la preuve que, malgré la situation, nous demeurons grandement attractifs pour de nouveaux résidents et investissements. C’est un baume sur cette année difficile. »

Record d’octroi de permis et certificats et en montants investis

Autre fait intéressant de ce bilan est le nombre de permis et certificats émis, soit 392 en 2020, alors que le maximum de 346 avait été atteint en 2019. Pour les 5 dernières années, c’était plutôt une moyenne de 300 par année. C’est un bond important qui est donc enregistré cette année et la pandémie a probablement contribué à ces données, du moins pour le volet rénovations, compte tenu des confinements.

En effet, le nombre de permis de rénovation résidentielle s’élève quant à lui à 108 pour une valeur de travaux de 2,5 M $. La moyenne des 5 dernières années est plutôt de 88 permis pour une valeur moyenne de 1,8 M $. Il s’agit donc d’une année record tant pour le nombre de permis qu’au niveau des montants investis.