Le jeune homme soupçonné d’être l’auteur d’une agression armée à la machette, le 6 juillet, à Joliette, a été formellement accusé.

Chad Gagnon, 20 ans, de Joliette, a brièvement comparu en fin d’après-midi, le 7 juillet, au palais de justice de Joliette pour faire face à neuf chefs d’accusation.

Il doit répondre à deux chefs d’agression armée, deux de menaces de mort, un de possession d’arme dans un dessein dangereux pour la paix publique ainsi que quatre bris de condition.

L’accusé, qui n’était pas représenté par avocat, a plaidé non-coupable aux accusations. La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. Chad Gagnon reviendra en cour, jeudi (8 juillet) pour son enquête caution pour la forme.

Rappelons que deux personnes avaient été légèrement blessées à la suite d’une agression armée à la machette, survenue en fin de journée, la veille.

L’incident est survenu vers 16 h, sur la rue Fabre, dans le secteur de la piscine municipale. Selon les premières informations obtenues de la Sûreté du Québec, le suspect, âgé début vingtaine, aurait frappé les victimes avec une machette.

Il avait pris la fuite avant d’être rapidement arrêté à la suite du ratissage des policiers du poste de la MRC de Joliette. Pour ce qui est des deux personnes légèrement blessées, elles avaient été traitées sur place par les ambulanciers.