Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 27,23 millions de dollars à l’entreprise La Granaudière pour l’implantation et le démarrage d’une usine de granules à Saint-Michel-des-Saints. Ce projet, d’une valeur de 51,3 millions de dollars, créera une cinquantaine d’emplois.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce le 28 octobre. L’appui gouvernemental comprend trois prêts totalisant 23,5 millions de dollars, dont deux prêts d’un montant global de 15,5 millions de dollars accordés par Ressources Québec, filiale d’Investissement Québec, et un prêt de 8 millions de dollars issu du programme ESSOR.

Le gouvernement du Québec a aussi octroyé trois subventions à l’entreprise : 1 million de dollars du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, accordés par l’entremise du Programme Innovation Bois (PIB), 1 732 000 $ provenant de Transition énergétique Québec ainsi qu’un montant déjà annoncé de 1 million de dollars du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), administré par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Les quelque 200 000 tonnes métriques de granules produites annuellement par l’usine seront surtout destinées au marché européen. La Granaudière a d’ailleurs signé un contrat à long terme avec une multinationale belgo-française de l’énergie, le groupe Engie, qui achètera toute la production de l’usine de granules. Ceux-ci seront acheminés par camion vers le port de Québec, d’où ils seront exportés par bateau vers l’Europe. Le premier voyage de granules est prévu d’ici la fin de l’année 2020.

« Le marché des granules de bois industriels et résidentiels est en pleine expansion, surtout pour la production d’électricité en Europe. Plus écologique, ce produit vient remplacer le charbon et les énergies fossiles sur les marchés résidentiel et commercial. Le gouvernement du Québec s’est donné comme mission d’encourager le développement d’énergies durables et l’exportation vers de nouveaux marchés, deux aspects qui figurent au cœur du projet novateur de La Granaudière. Nous sommes persuadés que la future usine générera d’importantes retombées économiques pour la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, la région de Lanaudière et tout le Québec », a déclaré par voie de communiqué,  Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« En tant que fière députée de Berthier, je salue cette importante annonce de notre gouvernement. Non seulement cet investissement majeur pour le nord de Lanaudière permettra de créer des emplois payants et d’engendrer des retombées économiques considérables pour la population de Saint-Michel-des-Saints et de notre région, mais il contribuera aussi à faire valoir, plus que jamais, le Québec comme un leader et un acteur incontournable sur la scène internationale dans le domaine des énergies vertes», a souligné Caroline Proulx, députée de Berthier et ministre du Tourisme

« Il s’agit d’un bel exemple de projet de diversification des produits et des marchés de l’industrie des produits forestiers. Cette dernière fait partie des solutions pour relever les défis posés par les changements climatiques tout en contribuant à l’économie du Québec et de ses régions. Nous nous réjouissons des retombées positives du projet de La Granaudière et saluons les efforts qui ont été déployés pour le concrétiser » , a mentionné Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« Investissement Québec, qui travaille à attirer de nouveaux investissements étrangers, se réjouit de la décision de La Granaudière d’implanter une usine de granules à Saint-Michel-des-Saints. Nous sommes fiers d’avoir contribué à faciliter la réalisation de ce projet porteur de retombées pour l’économie locale, qui permettra également d’entraîner l’exportation de biens québécois vers l’étranger », a conclu Guy LeBlanc, président-directeur général d’Investissement Québec

Faits saillants :

La Granaudière a été fondée en 2014 par Yves Crits, un citoyen belge possédant une vaste expérience du développement de projets dans le domaine des énergies renouvelables.

Le projet d’usine de granules permettra de récolter du bois de faible qualité, qui ne trouve pas preneur sur les marchés actuels.

Le programme ESSOR, administré conjointement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation et Investissement Québec, vise à appuyer les projets d’investissement réalisés au Québec dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable. Il vise également à faciliter la transition numérique et verte des PME.

Dans le cadre du budget 2019-2020, le gouvernement du Québec a octroyé 36,4 millions de dollars en crédits budgétaires, de 2020 à 2023, au programme ESSOR afin d’appuyer un plus grand nombre d’entreprises de différents secteurs d’activité dans la réalisation de leurs projets.

Le FARR est un programme mis à la disposition des différentes régions du Québec afin d’investir dans des projets mobilisateurs ayant un rayonnement régional.

Ressources Québec est une filiale d’Investissement Québec qui sert de point d’entrée pour les entreprises souhaitant investir notamment dans le secteur minier

Le Programme Innovation Bois permet de soutenir des projets innovants et de favoriser la diversification de l’approvisionnement des usines en encourageant la transformation des bois de qualité inférieure.