Le plus grand projet de fibre optique en région au Québec vient de voir le jour en Matawinie avec le début prochain des travaux de Connexion Matawinie.

« Ce n’est un secret pour personne, l’accès à une connexion Internet haute vitesse est, de nos jours, un enjeu majeur pour les collectivités rurales. Vivre actuellement en région signifie que l’accès à Internet haute vitesse n’est pas disponible partout »,a déclaré en conférence de presse, Sylvain Breton, maire d’Entrelacs, préfet de la MRC de Matawinie et président du conseil d’administration de Connexion Matawinie.

La réalisation de ce projet nécessitera l’installation de 2 700 km de fibre optique et 42 500 résidences et commerces seront desservis. Si tout va bien, tous les branchements pourraient être terminés d’ici deux ans.

D’ailleurs, afin de faciliter la gestion de ce grand chantier, la MRC a créé l’OBNL Connexion Matawinie et lui a confié la gestion de la construction et l’administration du réseau de fibre optique.

La mission de Connexion Matawinie est de favoriser le développement local et régional sur le territoire de la MRC de Matawinie en assurant à l’ensemble des citoyens, commerces et industries de son territoire l’accès à des services de télécommunication à large bande (Internet, télévision et téléphonie).

Afin de procéder à la réalisation des travaux nécessaires à la construction du réseau, la MRC de Matawinie a obtenu un prêt de 55 millions de dollars consenti par le MAMAH (Ministère des Affaires municipales et de l’habitation) et le MEI (Ministère de l’Économie et de l’innovation). Lorsque ce dernier sera remboursé, les redevances seront réinvesties dans les 15 municipalités de la MRC.

Deux phases

La première phase, qui comprend l’installation de 1000 kilomètre de fibre optique permettra de brancher Rawdon, Saint-Félix-de-Valois, Saint-Jean-de-Matha, Saint-Alphonse-Rodriguez, Sainte-Marceline-de-Kldaire et Sainte-Béatrix.

Les municipalités de Saint-Côme, Saint-Donat, Notre-Dame-de-la-Merci,  Chertsey, Entrelacs, Saint-Michel-des-Saints, Sainte-Émélie-de-l’Énergie, Saint-Zénon et Saint-Damien feront partie de la seconde phase, qui prévoit l’installation de 1700 kilomètres de fibre optique.

Bien que l’objectif initial de brancher tout le monde d’ici deux ans, Sylvain Breton reconnait qu’il pourrait y avoir des délais.

Ceux-ci s’expliquent notamment par la complexité d’en venir à une entente pour l’obtention de permis pour l’utilisation de poteaux de Bell Canada. En date du 30 septembre dernier, 360 permis ont été soumis à Bell Canada, seulement 19 ont été acceptés alors que 8 requiert des travaux préparatoires.  L’enjeu est tellement important qu’il n’est exclu que Connexion Matawinie ait recours au CRTC pour régler le litige s’il n’y y pas entente.

Connexion Matawinie souhaite recevoir le soutien financier des deux paliers de gouvernement. L’organisme espère profiter de l’actuelle campagne électorale fédérale pour sensibiliser les partis politiques afin que l’enjeu de la connexion Internet pour tous soit déterminant.

« Notre équipe travaille très fort pour que toute notre MRC soit branchée à la fibre optique, et ce, dans les meilleurs délais », affirme madame Caroline Cormier, directrice générale de Connexion Matawinie.

« Ce projet engendrera assurément des répercussions économiques, sociales et touristiques majeures pour notre secteur. En plus d’offrir un service essentiel aux citoyens, il aidera les entreprises à augmenter leur productivité et bien plus encore! Il inspirera, nous l’espérons, plusieurs entreprises et citoyens à venir s’établir en Matawinie, car il sera enfin possible d’être connecté à un réseau rapide et fiable, et ainsi, d’être définitivement branché », a-t-elle conclu.