L’année 2019 risque d’être fort occupée pour la municipalité de Saint-Charles-Borromée.

Le maire Robert Bibeau ainsi que les membres du conseil municipal ont d’ailleurs présenté les grandes orientations à venir dans le cadre de la « Soirée Vivre SCB – Promotion du développement », qui avait lieu le 6 février dernier à l’Hôtel de Ville devant plusieurs gens d’affaires charlois.

« C’est une soirée qui existe depuis plusieurs année.  On fait la relance des activités d’investissement tout en reconnaissant le travail qui a été fait par les différents promoteurs et investisseurs dans notre municipalité », a déclaré M. Bibeau, en entrevue au Lanauweb.

Ce dernier s’est dit extrêmement fier que Saint-Charles-Borromée ait connu, en 2018, sa deuxième meilleure année de son histoire en ce qui concerne la valeur des permis de construction avec 51 473 800$. « Tous les intervenants et employés sont très content de cette réussite-là. Le comité de l’urbanisme et les élus municipaux ont essayé de faciliter la tâche des investisseurs pour arriver à connaître ces investissements-là », a-t-il ajouté.

Parmi les projets qui seront menés à terme au cours de la prochaine année, il y aura une nouvelle prise d’eau brute ainsi que la rénovation de la station de pompage d’eau brute (1,5 M$), la réfection et la construction d’infrastructures urbaines, notamment pour la Phase II de la rue Louis-Bazinet, mais également pour les rues Lorenzo-Gauthier (réfection), Mailhot et Rivest (construction d’un réseau d’aqueduc)(2,5 M$) et le réaménagement complet de l’intersection du rang Double et de la Visitation afin de la rendre plus sécuritaire.

« Nous allons aussi investir 2 666 000 $ pour la métamorphose du parc Casavant-Desrochers. Il y aura plusieurs activités sportives et récréatives qui accommoderont plusieurs générations. D’autres sommes seront aussi allouées pour l’amélioration de d’autres parcs », a déclaré Robert Bibeau.

D’ailleurs, l’architecte-paysagiste, Gaston Hogue est venu présenter le projet qui sera réalisé au parc Casavant-Desrochers. De plus, l’urbaniste Louis Mazerolle, de l’Atelier Urbain, a parlé de revitalisation des terrains et locaux vacants par le biais de la Conception intégrée, une stratégie éprouvée permettant de faciliter la mise en œuvre d’innovations dans des équipes pluridisciplinaires.

Deux projets immobiliers majeurs connaîtront leur aboutissement en 2019, soit le Centre d’Hébergement Sylvie Lespérance  (printemps 2019 – investissement de 7,95 M$ et la nouvelle école primaire avec 21 classes et 500 élèves (automne 2019 – investissement de 12,75 M$),

Les perspectives économiques pour la prochaine année prévoient que la croissance économique  de la région sera légèrement supérieure à celle du reste du Québec. « Plusieurs projets de construction sont en cours ou ont été annoncés pour 2019. Il y a aussi plusieurs opportunités de développement commerciales à Saint-Charles-Borromée, notamment pour la santé, le commerce, les soins de la personne et les produits alimentaire », a pour sa part souligné Nicolas Frameury, directeur-générale de la Corporation de Développement Économique du Grand Joliette.

Saint-Charles-Borromée, projets de développement, 2019, Robert Bibeau
Photo courtoisie, De gauche à droite: Nicolas Frameury (directeur de la Corporation de Développement Économique de Joliette), Nicolas Dompierre (chef de produit, stratégie et création chez Blanko), Louis Mazerolle (urbaniste chez l’Atelier Urbain), Gaston Hogue (l’architecte-paysagiste), Robert Bibeau (maire de Saint-Charles-Borromée) et Louise Savignac (conseillère et présidente de la Commission de l’Urbanisme).