La Commission scolaire des Samares analyse présentement les points d’eau de ses 101 établissements pour y évaluer la concentration de plomb dans l’eau. Cette opération est réalisée à la demande du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MESS) dans le but de s’assurer de la conformité de l’eau dans les établissements.

Une fois les analyses complétées dans une école, la Commission scolaire transmet les résultats aux directions d’établissement. Celles-ci s’assurent de communiquer avec le personnel et les parents, concernant l’état de la situation.

Dans le but d’assurer le bon usage de ces points d’eau, des ouvriers du Service des ressources matérielles de la Commission scolaire identifieront les points d’eau avec des affiches en fonction des résultats obtenus.

À ce jour, 11 écoles ont été analysées :

 1 école a certains points d’eau qui seront condamnés jusqu’à la réalisation de travaux;

 8 écoles ont certains points d’eau qui sont conformes selon les normes de Santé Canada, après voir fait couler l’eau pendant une minute;

 2 écoles fournissent dans tous ses points d’eau, une eau qui est conforme selon les normes de Santé Canada.

« Nous suivons les directives du ministère à la lettre. Dès la réception des résultats, nous prenons des mesures pour assurer la sécurité des élèves et du personnel », affirme la directrice générale de la Commission scolaire des Samares, Nancy Lapointe.

Selon l’échéance établie par le MESS, toutes les écoles primaires devront être analysées d’ici le 23 juin 2020. Les écoles secondaires devront l’être d’ici le 1er novembre 2020.