Accident mortel à Saint-Roch en novembre 2019 : Stéphanie Tanguay déclarée coupable

Photo courtoisie

Au terme d’un long procès de plusieurs jours, une mascouchoise vient d’être reconnue coupable d’avoir causé la mort de sa meilleure amie alors qu’elle conduisait son véhicule en état d’ébriété.

Le juge Normand Bonin a déclaré Stéphanie Tanguay, 37 ans, coupable  conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de négligence criminelle causant la mort de Jasmine Charette.

«Le tribunal retient que la sortie de route résulte du manque d’attention relié à l’état de facultés affaiblies et du fait que la vitesse était près du double de celle permise», a mentionné le magistrat en rendant sa décision, en matinée, le 25 juillet.

La preuve a révélé qu’un prélèvement sanguin effectué sur la trentenaire, deux heures après l’accident, a permis de conclure que le taux d’alcoolémie était de 116 mg/100 ml de sang.

C’est en pleurs que l’accusée a accueilli le verdict du tribunal. La dame, qui demeure en liberté sous caution, reviendra en cour le 22 août prochain pour les plaidoiries sur la peine à imposer. Elle s’expose à une longue sentence d’incarcération.

Rappelons qu’au départ, l’accusée avait choisi un procès devant juge et jury mais elle avait plutôt ré-opter devant un juge seul.

Rappel des faits

Les faits reprochés à l’accusée se sont déroulés  vers 3h45 du matin, le 8 novembre 2019. Ce sont des passants ont retrouvé un véhicule accidenté sur le chemin de la ligne Mercier. « Pour une raison encore inconnue, le véhicule a quitté la chaussée pour terminer sa course dans le fossé », avait alors expliqué une porte-parole de la Sûreté du Québec.

Transportée dans un centre hospitalier, la passagère, Jasmine Charette, infirmière à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, avait succombé à ses blessures. Pour ce qui est de la conductrice, Stéphanie Tanguay, celle-ci s’était retrouvée dans un état critique et on avait craint pour sa vie.

Les deux jeunes femmes revenaient d’une soirée pour souligner l’anniversaire de Mme Tanguay. La SQ avait alors amorcé son enquête afin de déterminer les causes de cet accident. Un prélèvement sanguin avait été effectué sur la conductrice. Un reconstitutionniste s’était aussi rendu sur les lieux afin de procéder aux expertises nécessaires.

Lors de sa première comparution, en février 2020, Mme Tanguay peinait encore à se déplacer au tribunal.

L’accusée est représentée par Me Sophie Beauvais (pour Me Roxanne Hamelin), alors que les procureures du DPCP dans ce dossier son Me Alexe Champagne-Lessard Me Jade Coderre.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette