Philippe Jetté, artiste et intervenant en traditions vivantes, mène actuellement un projet novateur à l’École Saint-Joseph de Saint-Liguori. Les élèves de l’école participent à une grande chasse aux trésors en Nouvelle-Acadie (Lanaudière). Ils récoltent des traditions auprès de leurs parents et grands-parents. À chaque semaine, les élèves repartent avec une nouvelle mission et de nouveaux indices.

La première mission était d’identifier ses propres traditions. Les élèves de maternelles et de 1ère année ont joué à « Dessine-moi une de tes traditions ». « Je constate que le jeu de la tague est très populaire en première année sous différentes versions : la tague microbe (devenue la tague COVID), tague glacée, tague toilette, etc. », rapporte Philippe Jetté, artiste en résidence de création collective à l’École Saint-Joseph. Les plus vieux ont, quant à eux, écrit sur des post-it une ou plusieurs de leurs traditions en lien avec les quatre thématiques suivantes : « S’amuser/S’exprimer », « Se vêtir/Se soigner », « Étapes de vie/Rituels/Croyances », « Se loger/Se vêtir ». Ils les collaient sur des cartons au mur représentant les quatre thèmes énumérés.

La deuxième mission consistait à récolter des jeux traditionnels. Des indices ont été donnés par l’intervenant (jeux de ballon, de mains, de poursuite, de cartes, de force et d’adresse, de sauts, de cachette). Un élève de quatrième année, William Savignac, a trouvé dans sa famille le jeu de cartes « La pisseuse », aussi nommé « Dame de pique » ou « La vieille fille ». La mère de William jouait à ce jeu avec sa grand-mère. Le jeune homme est maintenant un héritier de ce jeu traditionnel. Une partie de cartes est d’ailleurs prévue dans sa classe pour permettre sa transmission à tout le groupe. D’autres activités d’appropriation et de partage sont prévues, en classe, dans les prochaines semaines.

La troisième mission est en cours. Les élèves doivent trouver des chansons et des comptines transmises oralement de génération en génération. « Je leur chante plusieurs types de chanson pour démontrer la variété du répertoire : « Am stram gram » et « Ventre de plomb » comme comptines, « La poulette grise » comme berceuse, « Savez-vous planter des choux » comme danse-chantée, « Trois fois passera » comme jeu-chanté et « On va y acheter une vache » comme chanson brève. L’artiste est très curieux de découvrir les trésors des familles de Saint-Liguori et d’ailleurs.

Philippe part en mission !

L’artiste, en résidence à l’école pendant douze semaines, part à la recherche d’aînés désirant partagés leurs jeux, chansons, comptines, recettes, expressions et autres traditions familiales. Aussi, il recueillera des enregistrements de veillées de chanson et de danse auprès des familles de la communauté. En participant, les citoyens contribuent à la création et à la transmission d’une fabuleuse collection de traditions orales par et pour les élèves, l’artiste et la communauté de la Nouvelle-Acadie. De plus, le collectionneur de trésors enregistrera les traditions des élèves et du personnel de l’école dans les prochaines semaines.

Les citoyens désirant partager leurs traditions sont invités à contacter Philippe Jetté. Il est à noter que le projet respecte les mesures sanitaires en vigueur.

Information : www.traditionsvivantes.com ou 450 397-2313. Suivez l’artiste et le projet sur sa page Facebook « Philippe Jetté / Médiateur du patrimoine vivant ».