Photo courtoisie

Les trois formations des Libellules de Thérèse-Martin se sont illustrées cette fin de semaine lors des Championnats Canadiens.

Tout d’abord, la formation cadette, dirigée par Manon et Michel Gravel, a remporté une magnifique médaille d’argent à Edmonton.

La formation benjamine, menée par Caroline Robillard et Andréane Gadoury, a quant à elle remporté le bronze à Halifax.

Les juvéniles de Benoit Coulombe et de Caroline Fiset ont aussi très bien fait à Toronto, s’inclinant pour leur part en quart de finale.

 Ces trois formations ont tour à tour affronté les meilleures équipes du pays et démontré leur combativité et leur capacité technique. Bravo à toutes et merci aux entraîneurs.

Libellules, Thérèse-Martin, médaille, championnats canadiens
Photo courtoisie

 

 

Photo courtoisie

Le club de hockey Les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon de la Ligue de hockey junior AAA du Québec et le Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB) sont heureux d’annoncer qu’ils en sont venus à une entente de trois ans pour l’utilisation de l’aréna Familiprix de Saint-Gabriel.

« Nous sommes vraiment très heureux et très enthousiastes que Les Prédateurs demeurent à Saint-Gabriel pour au moins trois ans. Saint-Gabriel est une excellente région de hockey. Les Prédateurs comptent bien être encore plus présents dans le paysage sportif et travailler de manière encore plus étroite avec le hockey mineur et le club sénior en place », mentionnent en cœur messieurs Jean-François Champoux, président des Prédateurs, et Mario Frigon, président du CSCB et maire de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon.

L’implication de Michel Yanakis, un pilier du Centre sportif et culturel de Brandon, a été des plus salutaires. « Sans l’implication de Michel, les Prédateurs ne seraient plus là. Grâce à ses arguments, sa passion et ses convictions, il a véritablement réussi à nous convaincre de garder Les Prédateurs à Saint-Gabriel. Le Centre sportif et culturel de Brandon lui doit une fière chandelle », ont-ils tenu à ajouter avec vigueur.

Pour tout connaître sur les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon, visitez le site Web de la formation au www.predateurs.ca ou encore la page Facebook de l’équipe à Les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Crédit photo Marie-Lou Cabana

Les Sportifs Pétroles Bélanger, dont le sobriquet était les Sportifs de Joliette à leurs trois premières saisons, c’est une idée de la famille Majeau de Saint-Esprit, propriétaire de la réputée cabane à sucre des Sportifs, rendez-vous incontournable pour les amateurs de repas traditionnel de cabane à sucre. Germain et son fils Nick ont travaillé d’arrache-pied pour monter une équipe qui plairait aux fans de hockey sénior de la grande région de Joliette. 

Après une première saison respectable avec André Lachance derrière le banc, les deux saisons suivantes ont été plus difficiles, la formation joliettaine ayant entres autres beaucoup de difficultés à recruter des joueurs de premier plan. Mais un fait est toujours resté. La persévérance de la famille Majeau. Celle-ci n’a jamais baissé les bras et a multiplié les efforts pour tenter d’offrir une équipe compétitive à son noyau de fans assidus.

Cette saison, avec l’arrivée du duo Roch-Lachance, cette équipe s’est métamorphosée du tout au tout. Les Sportifs Pétroles Bélanger sont passé de la dernière place du classement général à la cinquième position, deux points seulement derrière Plessisville, qu’ils ont vaincu en quart de finale. En saison régulière, ils ont été une des deux seules équipes à vaincre La Tuque, l’autre formation étant le Métal Pless de Plessisville. De plus, en séries, les hommes de Lachance et Roch ont été les seuls à vaincre La Tuque deux fois à leur domicile. Si on fait exception des Cyclones Junior AA qui ont remporté le championnat des séries il y a deux ans, la dernière conquête d'un championnat des séries par une équipe majeure à Joliette remontait à la saison 2006-2007. À cette occasion, L'Action de Joliette Junior AAA dirigée par Dominique Ducharme avait remporté un deuxième championnat consécutif.

Au tournoi printanier, les Sportifs Pétroles Bélanger, ont conservé une fiche de 12 gains et cinq revers, dont un seul à domicile, soit le revers de 10-1 face à La Tuque. De surcroît, sur les 12 gains, cinq ont été inscrit sur les patinoires adverses.

Au niveau des joueurs, le directeur-gérant Gaby Roch a fait un travail colossal pour faire des Sportifs Pétroles Bélanger, une équipe compétitive dès cette saison. Plusieurs acquisitions ont eu un impact majeur sur les résultats de l’équipe. On n’a qu'à penser en premier lieu aux acquisitions des frères Roch lors du repêchage, premier geste significatif du duo Lachance-Roch. Par la suite, la deuxième acquisition d’envergure est sans contredit l’arrivée du gardien étoile Frédéric Piché, acquis du Bellemare de Louiseville en retour de Danick Poirier.  En septembre, la formation joliettaine s’entend avec Rock Régimbald, qui est devenu au fur et à mesure que la saison avançait, un rouage offensif indispensable pour les entraîneurs. En cours de saison, le DG Roch envoie les frères Éthier, Jordan et Michaël, à Plessisville en retour de Jonathan Ouellet. En décembre, Gaby Roch ajoute Raphaël Lafontaine à une attaque déjà bien garnie. Mentionnons également la venue de l’homme fort Guillaume Coudé-Tremblay, qui malgré un rôle plus discret en séries, aura eu un impact important en saison régulière sur le respect que les autres formations devaient aux joueurs des Sportifs Pétroles Bélanger. Et c'est l'entraîneur-chef André Lachance aidé de Roch et Jason Pollak qui a fait en sorte que la chimie s'installe tout en instaurant un système de jeu efficace.

Comme il le mentionnait le soir de l’élimination du Bellemare de Louiseville, leur plan a juste fonctionné un peu plus vite que prévu, en remportant le championnat dès leur première saison en poste. Avec ce haut fait d’armes, le personnel d’entraîneurs aura assurément l’embarras du choix au prochain camp d’entraînement, car plusieurs joueurs de qualité n’appartenant à aucune équipe du circuit Dorais pourraient vouloir se joindre à la formation championne.

En début de séries éliminatoires, malgré une belle saison, personne ne s’attendait à voir la formation joliettaine conquérir le précieux trophée. L’élimination de Plessiville sans être facile, c’était plausible, mais éliminer les Loups de La Tuque. Wow !! quel accomplissement !! Face au Bellemare de Louiseville, dans un affrontement entre l’élève et le maître, soit entre André Lachance et Dean Lygitsakos, les Sportifs Pétroles Bélangeront déjoué une fois de plus les pronostics et éliminer la formation louisevilloise en cinq rencontres.

Maintenant que la saison 2018-2019 est terminée, à quoi s’attendre l’an prochain ? Chose certaine, le défenseur Jean-Philippe Côté et et l’attaquant David Poulin ont déjà confirmé leur retraite. Par contre le capitaine Joël Roch a confirmé qu’il sera de retour pour une autre saison. Et de plus, comme le Lanauweb l’a annoncé en primeur, le duo Roch-Lachance sera de retour l’an prochain pour offrir une autre saison remplie d’émotions à ses partisans. L’organisation réussira t-elle à garder le noyau intact pour garder la chimie qui régnait au cours de la dernière campagne ? Parions que les Sportifs Pétroles Bélanger seront assurément dans le peloton de tête du classement de la Ligue Sénior AAA du Québec la saison prochaine.

 

Crédit photo Marie-Lou Cabana

Les Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette ont réussi un exploit hors du commun vendredi soir dernier le 12 avril. La formation dirigée par André Lachance et Gaby Roch a éliminé les champions en titre des deux dernières saisons, le Bellemare de Louiseville en cinq rencontres. De plus, la formation joliettaine avait réussi à vaincre les puissants Loups de La Tuque en demi-finale.

Résumé du match

Pour ce cinquième match, l’aréna municipal de Louiseville est remplie à pleine capacité par autant de supporters des Sportifs que du Bellemare. Le match débute alors que les deux équipes jouent de prudence, ne voulant pas donner de chances inutiles à l’adversaire.  Alors que Joël Roch est au banc des punitions pour les Sportifs, le toujours dangereux Raphaël Lafontaine parvient à filer vers le gardien adverse mais est accroché par François Godin. C’est alors qu’un  lancer de pénalité est accordé au 55 des Sportifs Pétroles Bélanger. Et celui-ci profite de cette occasion en or et fait mouche en déjouant le gardien Philippe Gatien d’un bon tir entre les jambières.

En deuxième, les visiteurs frappent tôt alors que Jean-Philippe Caron double l’avance des siens alors que le Bellemare avait écopé d’une pénalité en fin de première période. La deuxième période se joue sous le signe encore une fois de la prudence, les Sportifs ne voulant pas se compromettre inutilement. Avec moins de deux minutes à faire au second engagement, Fabien Laniel soulève les partisans du Bellemare pour ainsi réduire l’écart èa 2-1. Mais avec seulement dix secondes à écouler au cadran, Raphaël Lafontaine inscrit son deuxième du match pour ainsi redonner une priorité de deux buts aux siens. Les partisans joliettains respirent plus à l'aise pendant l'entracte.

Crédit photo Marie-Lou Cabana

En troisième, il faudra attendre à la 17e minute de jeu avant de voir un but être inscrit alors que Maxim Dufour redonne espoir aux locaux. Il reste trois minutes à faire au match. La nervosité des partisans des deux équipes est palpable dans le petit amphithéâtre louisevillois.  Le Bellemare retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant et multiplie les attaques en territoire ennemi, mais le gardien Frédéric Piché ne bronche pas, il multiplie les arrêts pour conserver la mince avance des siens. Et alors qu’il ne reste que quelques secondes au match, Jean-Philippe Caron concrétise la victoire des Sportifs Pétroles Bélanger avec un but dans un filet désert. C'est l'euphorie dans la section réservée aux partisans joliettains, tout près du vestiaire des Sportifs. Notons que le gardien Frédéric Piché a été choisi joueur le plus utile à son équipe pour les séries éliminatoires, un honneur amplement mérité.

Pour visionner les  vidéos de la fin du match et l’après match voir les liens suivants https://www.facebook.com/Lanauwebnord/videos/414478439338404/  https://www.facebook.com/Lanauwebnord/videos/414478439338404/

En entrevue immédiatement après la rencontre, l’entraîneur-chef des Sportifs Pétroles Bélanger, André Lachance, cachait mal ses émotions. «On a travaillé fort toute la saison, les gars ont tout donné, le crédit leur revient. On voulait finir ça ce soir, profiter de notre week-end, car nous ne retournions pas à Marcel-Bonin de toute façon.» , a indiqué celui qui remporte un troisième championnat des séries consécutif à titre d'entraîneur-chef.

Quant à lui, le directeur-gérant et entraîneur-adjoint Gaby Roch, était encore sous le choc quelques minutes après la fin du match et s'est confié à mon collègue Guy Latour« Quelqu’un m’aurait dit, en début de saison, que nous serions en finale et qu’on la gagnerait, c’était impossible à mes yeux.  Nous somme parti de très loin, il y a eu beaucoup de travail qui a été fait. Nous étions une équipe qui carburait à l’émotion. Si on a subi qu’une seule défaite à domicile en séries, c’est grâce surtout à la foule qui  était notre huitième joueur », a déclaré avec émotion le dg de la formation joliettaine.

Le Lanauweb peut vous confirmer que l’équipe d’entraîneurs sera assurément de retour la saison prochaine, car selon les informations obtenues, celle-ci s’était engagée pour deux ans. Ceci est une excellente nouvelle pour l'organisation qui pourra compter sur des hommes de hockey d'expérience qui, en une seule saison ont mené la formation aux grands honneurs. 

À suivre cette semaine le bilan complet, rétrospective et analyse de la saison 2018-2019 des Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette.

Photo d'archives Marielou Cabana

Afin de remercier ses partisans, l’organisation des Sportifs Pétroles Bélanger organise un rassemblement qui se tiendra samedi prochain, le 27 avril, dans le stationnement du Centre récréatif Marcel-Bonin.

Au cours de cette soirée, sous une formule 5 à 7, plusieurs joueurs de l’équipe seront sur place pour discuter avec les fans. Il sera aussi possible de prendre des photos avec la Coupe.

L’organisation des Sportifs Pétroles Bélanger remercie ses partisans d’avoir cru au projet toute la saison et de les avoir tant supportés tout au long du parcours éliminatoire.

Avec ce rassemblement, l’équipe joliettainne souhaite redonner un peu pour tout ce que les partisans ont donné au cours des trois derniers mois.

Photo Guy Latour

L’émotion et la fierté se lisait sur tous les visages des joueurs, entraîneurs et membres de l’organisation des Sportifs Pétroles Bélanger à la suite de leur brillante victoire en grande finale en cinq contre le Bellemare de Louiseville, le 12 avril.

Voici quelques commentaires recueillis à la suite de cette conquête.

Germain Majeau, copropriétaire : « Il y avait un esprit d’équipe incroyable. Nous avions 2-3 joueurs de type Brendan Gallagher, ce qui a fait toute la différence».

Gaby Roch : directeur-gérant et entraineur-adjoint : « Quelqu’un m’aurait dit, en début de saison, que nous serions en finale et qu’on la gagnerait, c’était impossible à mes yeux.  Nous somme parti de très loin, il y a eu beaucoup de travail qui a été fait. Nous étions une équipe qui carburait à l’émotion. Si on a subi qu’une seule défaite à domicile en séries, c’est grâce surtout à la foule qui  était notre huitième joueur ».

Le capitaine Joël Roch : « La plus belle chose que je n’ai jamais vécu sur le plan sportif. On a gagné! »

Le gardien Frédéric Piché : « Mission accomplie. J’avais confiance en mes coéquipiers. On n’était pas juste une équipe mais bien une famille. Nous n’étions pas les favoris, mais nous avons relevé le défi haut la main ».

championnat, famille, Sportifs Pétroles Bélanger, Gaby Roch
Photo Guy Latour. Le gardien Frédéric Piché a joué un grand rôle dans les succès des Sportifs Pétroles Bélanger en série. Il reçoit ici l'accolade de Nick Majeau, l'autre gardien de Joliette.

Le défenseur Jean-Philippe Côté : « C’est incroyable le feeling de soulever la Coupe ce soir. En étant échangé à Joliette, en début de saison, je savais que j’ai une chance de remporter le championnat à ma dernière année en carrière. Dès le premier match en série, les gars ont joué en équipe. Les partisans à Joliette sont fantastiques. Je n’avais jamais vu une ambiance comme ça dans une aréna senior de toute ma carrière ».

L’attaquant David Poulin : Cette victoire est spéciale pour plusieurs d’entre nous car il y en a que c’était leur dernier match en carrière. De mon côté, finir ma carrière sénior avec un championnat comme ce fût le cas dans le junior avec l’Action, je ne peux pas demander mieux », a mentionné le #19 qui a confirmé sa retraite comme joueur.

L’homme fort Guillaume Coudé-Tremblay : « Je savoure ce championnat encore plus que celui de l’an dernier Sorel-Tracy car je me sentais impliqué avec les Sportifs Pétroles Bélanger. Chacun des joueurs a fait sa job. Si je joue au hockey en 2019-2020, ça va être à Joliette et nulle part ailleurs ».

 

 

Photo courtoisie

À sa première saison dans la Ligue de Hockey Senior du Richelieu, le Houston Bar & Grill HC de Saint-Roch-de-l’Achigan a réussi tout un exploit en remportant la grande finale.

La troupe d’Hugo Lusignan s’est même payé le luxe de balayer de Desjardins Trackvale d‘Acton Vale en quatre parties, grâce à un gain de 6-4, le 7 avril, au Centre Sportif d’Acton Vale.

Le capitaine Jess Tanguy avait ouvert la marque pour les visiteurs à 17:23 de la première période avec son 16e des séries. Au deuxième vingt, Frédéric Thibault a tout d’abord créé l’égalité à 5:21, mais Dannick Lefrançois (9e) et Yannick Brousseau (10e) ont marqué dans un intervalle de quatre minutes pour donner une avance de 3-1 à mi-chemin dans la rencontre. Mathieu Asselin et Jérémie Chapdelaine ont cependant permis aux locaux de rentrer au vestiaire avec une égalité de 3-3 après 40 minutes de jeu.

Jimmy Asselin a donné l’avance une première fois dans le match pour Acton Vale à 2:38 du troisième engagement. Mais le Houston Bar & Grill ont répliqué avec trois buts, soit le huitième de Guillaume Gélinas, le second de la partie de Tanguy et le 9e de Queetin Garcia (dans un filet désert avec 17 secondes à faire) pour donner un premier championnat à Saint-Roch-de-l’Achigan.

Zachary Fortin a remporté une 12e victoire en 15 décisions, en séries.  Il a maintenu une excellente moyenne de 2,87.

« Malgré le balayage, ce ne fût pas une série facile. Le Desjardins Trackvale nous a donné une très forte opposition. C’était un excellent club de hockey », a commenté, en entrevue téléphonique, Hugo Lusignan qui a pris la relève de Marc Laverdière, après le premier match des séries.

Celui-ci a rendu hommage à son capitaine Jess Tanguy,               qui a été élu le joueur par excellence des séries avec 34 points dont 17 buts. « Jess a été tout un meneur pour notre équipe. Zachary Fortin a aussi connu de grosses séries devant notre filet », a ajouté Lusignan, qui sera incidemment de retour en 2019-2020 derrière le banc du Houston Bar & Grill.

Gain de 4-2

La veille, le Houston Bar & Grill avait doublé le Desjardins Trackvale, 4-2, devant une belle foule réunie au Complexe JC Perreault.

Les locaux ont connu un fort début de rencontre en prenant l’avance 2-0 après 12:30 grâce à Yannic Brousseau et Samuel Drouin (6e). Alex Bernard a cependant réduit l’écart à un but à 16:42.

Chaque équipe a marqué une fois en deuxième, Silvio Di Giacomo pour Saint-Roch-de-l’Achigan, à 8:11 et Alex Bernard, avec six seconde en faire dans la période.

Queetin Garcia a marqué le but d’assurance à 8:13 du troisième tiers-temps lors d’une infériorité numérique.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.