Photo courtoisie Daniel Dupuis

C’est le 30 mars dernier que débutait officiellement la finale de la Ligue de Hockey Senior du Richelieu entre le Houston Bar & Grill de Saint-Roch-de-l’Achigan et le Desjardins Trackvale d’Acton Vale.

La troupe d’Hugo Lusignan a poursuivi son excellent travail en série d’après-saison en remportant les deux premiers duels.

Lors du premier match, présenté au Complexe JC Perreault, le Houston Bar & Grill l’a emporté 5-3 devant plus de 550 spectateurs.

Saint-Roch-de-l’Achigan a connu une excellente première période, en prenant l’avance 3-0 grâce au quatrième de Samuel Drouin, et le sixième de Yannic Brousseau et de Guillaume Gélinas.

Drouin et Gélinas ont ajouté un deuxième but chacun dans les dix premières minutes du second engagement.  Carl Ouelette et Jérémie Chapdelaine ont marqué pour Acton Vale dans cette deuxième, les locaux menait 5-2 après 40 minutes de jeu.

Au dernier vingt, seul Mathieu Asselin a réussi à tromper la vigilance de Zachary Fortin qui a remporté un huitième match en série.

Gain à Acton Vale

Le lendemain après-midi, à Acton Vale, le deuxième but du match de Yannic Brousseau, à 8:34 de la troisième période, a procuré un gain de 4-3 au Houston Bar & Griill.

Brousseau avait ouvert le pointage à 10:10 de la première mais Maxime Seyer a créé l’égalité à 16:23 durant un avantage numérique.

Le scénario s’est répété au deuxième vingt, Jess Tanguy (15e) marquant pour Saint-Roch-de-l’Achigan et Marc-Antoine Labonté pour le Desjardins Trackvale.

Guillaume Vien a redonné l’avance 3-2 aux visiteurs, à 5:42 du troisième tiers-temps. Alex Bernard a complété le pointage pour les perdants. Encore une fois, Zachary Fortin a brillé devant le filet du Houston Bar&Grill.

« La série est loin d’être gagnée et il reste encore du gros hockey à jouer. Les joueurs vont chercher de l’expérience à mesure que les matchs avancent. De plus, on respecte très bien le plan de match jusqu’à maintenant », a commenté l’entraîneur Hugo Lusignan.

À venir

La série se poursuivra le 6 avril, dès 19h, au Complexe JC Perreault. Le match #4 aura lieu, le lendemain, 7 avril, au Complexe Sportif d’Acton Vale.

Crédit photo Phil Raymond

Les Sportifs Pétroles Bélanger débutaient leur série finale face au Bellemare de Louiseville vendredi soir dernier le 29 mars, à l’aréna municipale de Louiseville. Dans un match serré du début à la fin, ce sont les hommes de André Lachance et Gaby Roch qui ont eu le dernier mot, inscrivant un gain de 3-2 pour inscrire un premier gain dans cette série.

C’est le Bellemarre qui s’inscrit le premier au pointage alors que Francis Charrette surprend la défensive des visiteurs tôt en début de rencontre pour donner l’avance aux siens. À 7:27,les Sportifs Pétroles Bélanger répliquent alors que Nicolas Larqoue-Marcoux profite d’une pénalité à Fabien Laniel pour créer l’égalité au grand plaisir des fans venus appuyer les joliettains Ce même Laroque-Marcoux répliquera un peu plus de deux minutes plus tard en surprenant la défensive des locaux pour ainsi permettre aux siens de retraiter au vestiaire avec une avance de 2-1.

Dès la reprise du jeu en période médiane, le toujours dangereux Rock Régimbald complète un beau jeu autour du filet de Gatien pour permettre à ses coéquipiers de prendre une avance de deux buts.  Par contre, à 3:22, Julien Houle décoche un tir de la pointe alors que le gardien Piché des Sportifs a la vue voilée et en profite pour réduire l’écart à 3-2.

En troisième, le jeu devient plus ouvert, le Bellemare sentant l’urgence d’égaliser la marque. Mais Frédéric Piché s’est dressé tel un mur devant la cage des Sportifs Pétroles Bélanger. Sa tenue devant le filet permet aux visiteurs de quitter Louiseville avec une avance de 1-0 dans la série.

Crédit photo Phil Raymond

Victoire de 8-4

Le lendemain, la série se transportait au Centre Récréatif Marcel-Bonin pour le deuxième match. Avant le match, l’organisation des Sportifs Pétroles Bélanger a tenu à rendre hommage au premier capitaine du National de Joliette, Sylvain Gauthier, en observant une minute de silence http://lanauweb.info/nord/index.php/sports/23-hockey/6015-deces-du-premier-capitaine-du-national.html.

Le gardien numéro un du Bellemare Philippe Gatien n’est pas d’office devant son filet en raison d’une blessure subie la veille. Le match débute rondement et ce sont les Sportifs Pétoles Bélanger qui s’inscrivent les premiers au pointage grâce à un tir de Christophe Pelletier qui dévie sur un défenseur du Bellemare. Trois minutes plus tard, Maxim Dufour réplique pour les visiteurs alors qu’il profite d’une échappée vers le gardien Piché.

En deuxième, Louiseville profite du fait que David Fortier est au banc des punitions, pour encore une minute, pour prendre les devants 2-1 grâce à un but de Alexis Millette, son cinquième des séries. 31 secondes plus tard, le toujours dangereux Rock Régimbald y va d’un superbe jeu pour déjouer le gardien Jérémy Bélisle du Louiseville. C’est l’égalité à nouveau 2-2.  Les deux équipes augmentent le tempo au fur et à mesure que la période avance. À 12:43, David Roch repère son coéquipier David Fortier bien posté à l’embouchure du filet et celui-ci n’a qu’à rediriger la rondelle derrière le gardien.  En fin de période, les locaux accentuent de façon convaincante leur avance alors que David Poulin et Rock Régimbald inscrivent deux buts en une minute pour porter la marque 5-2 après 40 minutes de jeu.

En troisième, les Sportifs Pétroles Bélanger sonnent une fois de plus la charge alors que Raphaël Lafontaine creuse l’écart à quatre buts alors que la surface glacée n’est même pas encore sèche. Au milieu du dernier tiers, alors que Gaven Aspirot est au banc des punitions, Louiseville inscrit un troisième but par l’entremise de Julien Houle. Quelques instants plus tard, les visiteurs écopent d’un cinq minutes pour double-échec.  Jean-Phillipe Caron fait une belle passe à Dany Roch à la pointe et celui-ci dégaine un solide tir pour déjouer Bélisle. En fin de match, Julien Corriveau pour Louiseville et Jean-Philippe Caron pour Joliette s’inscrivent au pointage pour ainsi voir les Sportifs Pétroles Bélanger l’emporter 8-4.

Crédit photo Phil Raymond

En entrevue après la rencontre, l’entraîneur-chef des Sportifs Pétroles Bélanger, André Lachance, s’est montré bien sûr satisfait des résultats du week-end. « On revenait d’une fin de semaine chargée avec trois matchs en trois jours, les gars travaillent toute la semaine, ce n’est pas évident. Mais une fois de plus, ils ont démontré du caractère», a indiqué un Lachance fier de ses hommes. Quant au reste de la série, l’ex-pilote du Bellemare de Louiseville est catégorique. En aucun cas, il faut les considérer comme battus.  Ce sont les champions en titre et ils sont revenus de l’arrière dans leur série face au Cap-de-la-Madeleine» , a analysé André Lachance.

Plusieurs joueurs des Sportifs s’illustrent depuis le début des séries éliminatoires. Pour un, Rock Régimbald trône au sommet des buteurs du circuit avec 14 buts en 14 parties. En entrevue avec le Lanauweb, celui-ci a commenté ses succès. «Malgré le fait que je n’ai pas joué au hockey la saison dernière, j’ai su bien m’adapter au style de jeu du sénior, je ne suis pas encore à mon mieux à mon avis mais ça va bien.», a d’abord commenté le numéro 20 des Sportifs. Quant à la série face au Bellemare, celui-ci abondait dans le même sens que son entraîneur.« Ce n’est pas terminé, loin de là. Ils vont sortir au prochain match le couteau entre les dents. Ils vont sortir leur meilleur match», a commenté Régimbald.

Le week-end prochain, la formation joliettaine se rendra à Louiseville vendredi soir le 5 avril pour le match numéro 3 alors que le lendemain soir, le Centre Récréatif Marcel-Bonin sera l’hôte du quatrième duel. Les deux rencontres sont prévues à 20h30.

 

crédit photo Hugo Cotnoir

Voilà c’est fait. La meilleure formation de la ligue Sénior AAA du Québec en saison régulière, les Loups de La Tuque est éliminée. Et elle a été vaincue par une formation qui était négligée dans cette série, les Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette. La plupart des experts, dirigeants d’équipes déjà éliminées et autres, donnaient un ou peut-être deux gains aux Sportifs dans cette série.

Et bien les hommes d'André Lachance et Gaby Roch ont réussi une mission digne de mention. Et les embûches ont étés nombreuses. Par exemple, après leur défaite de 10-1, les joueurs auraient pu s’écrouler, perdre confiance et la série aurait pu se terminer en cinq rencontres. Et bien non. Après cette rencontre, les entraîneurs ont fait comprendre à leurs protégés que perdre 10-1 ou 2-1 c’est une défaite quand même, d’oublier le pointage. 

Et à mon humble avis, ce qui est arriver, c'est deux choses primordiales. Les joueurs sont en mission. Pour les succès de l’équipe c’est certain. Et pour le jeune Samuel Laporte, que l’organisation a pris en affection, un jeune qui suit l’équipe depuis longtemps et qui a combattu avec force et détermination la maladie récemment. L’organisation a même adopté le slogan «onlefaitpour sam». Pour un, le capitaine Joël Roch, qui est revenu sur sa décision de prendre sa retraite pour revenir au jeu, a soif de victoires comme tout ses coéquipiers, mais il désire gagner un championnat avant d’accrocher ses patins. 

De plus, en second lieu, la formation joliettaine a semé un doute dans l’esprit de leur adversaires plus la série avançait. Les joueurs des Loups semblaient moins sûrs de leurs jeux de match en match. Côté chiffres, si on ne tient pas compte du mauvais match de 10-1 des Sportifs Pétroles Bélanger, la formation joliettaine a inscrit 22 buts en six matchs dont 10 dans les deux derniers. De leur côté, toujours en faisant abstraction du match de 10-1, les Loups ont réussi à tromper la vigilance de Piché à 17 reprises mais seulement  quatre fois dans les deux derniers matchs.

De plus, autre aspect toujours intéressant à considérer, la foule. Les supporteurs des Sportifs Pétroles Bélanger sont vraiment derrière leur équipe. L’entraîneur-chef André Lachance le mentionnait récemment à l’auteur de ces lignes à quel point la foule est bruyante et veut ainsi démontrer son appui à ses favoris.

Maintenant place à la grande finale. Ce sera la première fois en quatre ans que les Sportifs Pétroles Bélanger participeront à la série décisive. Mais pour ceux qui seraient inquiets de ce fait, rassurez-vous. Rien n’est gagné bien entendu. 

Les deux entraîneurs de l'équipe sont des gagnants. Comme entraîneur, André Lachance a remporté deux fois le championnat des séries avec Louiseville au cours des deux dernières saisons. Comme joueur, il a aussi remporté la Coupe Futura dans la LNAH avec Trois-Rivières en 2007-2008. De son côté, Gaby Roch a également gagné deux championnats en tant que joueur avec le Marquis de Jonquière de la Ligue Nord-Américaine de hockey de 2013 à 2015.

Dans une longue entrevue accordée au Lanauweb cette semaine,  l’entraîneur-chef André Lachance s’est livré à cœur ouvert sur la série face aux Loups et sur le rendement de son équipe en séries.« Face aux Loups, dès le premier week-end, avec la performance que les gars avaient livré, on avait confiance en nos moyens et on a commencé à croire que on pouvait les vaincre» , a d’abord commenté le pilote joliettain. Par la suite, il a mis en avant-plan l’esprit de famille qui règne au sein de l’équipe. « Ce n’est pas facile d’être obligé de mettre un ou quelques joueurs en retrait pendant un match parce que l’autre équipe fait jouer ses meilleurs joueurs plus que à l’habitude. Mais depuis le début des séries, tout le monde comprend son rôle et l’exécute. Personne n’était pas heureux qu’on ait gagné le le 7e match à La Tuque», de poursuivre Lachance. Quant au Bellemare de Louiseville, celui qui les a mené à deux championnats des séries au cours des deux dernières saisons, a beaucoup de respect pour les champions en titre.

«Ce sera un défi de taille de battre une équipe championne. Ils ont un alignement des plus complet, une excellente défensive et un excellent gardien. Nous sommes une fois de plus les négligés dans cette série finale. Nous allons travailler une période à la fois, un match à la fois», de conclure avec respect André Lachance.

La série finale débutera vendredi soir le 29 mars à l’aréna de Louiseville alors que le deuxième match de la série sera présenté au centre récréatif Marcel-Bonin de joliette le lendemain, soit le samedi 30 mars, toujours sur le coup de 20h30. Le reste de l’horaire de la série sera dévoilée dans quelques jours.

La prédiction du Lanauweb pour la série finale : Les Sportifs Pétroles Bélanger en sept

Crédit photo Phil Raymond

Photo courtoisie

Les Sportifs Pétroles Bélanger ont réussi l'impossible en remportant leur série demi-finale contre les Loups de La Tuque, les champions de la saison régulière.

En effet, fort d'un gain de 4-1 à domicile la veille, la troupe d'André Lachance et de Gaby Roch ont vaincu les Loups à leur domicile, lors du septième et ultime match, par la marque de 6-3, le 24 mars, devant une foule survoltée au Colisée de La Tuque. 

Ce sont les locaux qui ont ouvert la marque alors que Marc-André Therrien a déjoué Frédéric Piché dès la 91e seconde, alors que Gaven Aspirot était au banc des pénalités. Les Sportifs Pétroles Bélanger ont cependant créé l'égalité grâce au cinquième de David Fortier à 9:20, durant un avantage numérique.

La deuxième période a donné lieu à du jeu très ouvert alors que six buts ont été marqués dont quatre pour les joliettains. Tommy Tremblay a tout d'abord marqué à 3:02 pour porter la marque à 2-1 pour les locaux. Les visiteurs ont cependant répliqué avec deux filets en 47 secondes, à la suite du 9e de Rock Régimbald (7:49) et le second de Jonathan Ouellet (8:36). Dominic Savoie a ramené les deux équipes à la case départ à 9:04. Régimbald a inscrit son deuxième du match à 14:42 et Nicolas Larocque-Marcoux a permis à Joliette de rentrer au vestiaire avec une avance de 5-3, après 40 minutes de jeu, grâce à son cinquième à 16:06, durant une supériorité numérique.

Sportifs Pétroles Bélanger, finale, Bellemare de Louiseville
Photo courtoisie

 

Encouragé par une centaine de partisans qui ont fait le voyage, Joliette a joué de prudence en troisième période. Rock Régimbald a confirmé la victoire des Sportifs Pétroles Bélanger en marquant dans un filet désert alors qu'il ne restait que 37 secondes à faire en temps réglementaire.

Les Loups ont dominé 45-38 au chapitre des lancers, Frédéric Piché a enregistré un huitième gain en séries contre quatre revers.

« Je suis très fier des gars. On a évité au maximum les erreurs et les partisans ont été incroyables en faisant le voyage. De plus, Samuel Laporte était présent au match. On voulait tellement gagner pour lui », a commenté André Lachance, quelques minutes après le triomphe.

Rappelons que avant le début de la série, le Lanauweb avait prédit un gain des Sportifs en six dans cette série demi-finale.

Contre Louiseville

Avec cette victoire, les joliettains ont atteint la finale pour la première fois de leur histoire. Ils affronteront le Bellemare de Louiseville qui a terminé troisième au classement général.

 

 

 

Photo d'archives

Sylvain Gauthier, alias « Pickles », le premier capitaine de l’histoire du National de Joliette, en 1991-1992, est décédé, le 21 mars dernier, à l’âge de 47 ans, à son domicile de Saint-Adolphe d'Howard dans les Laurentides.

La nouvelle de son décès a provoqué une véritable onde de choc dans le monde sportif lanaudois.

« Je vais me rappeler de Sylvain comme un gars d’équipe d’exception. Il a été un des plus grands capitaines du National. Il avait donné le ton à la concession junior joliettaine », a précisé en entrevue au Lanauweb, Jacques Laporte, le commissaire de la LHJAAAQ et architecte de National

Il a ajouté que l’ancien #77 était un joueur rassurant pour les jeunes. « C’était un défenseur complet qui imposait le respect chez l’adversaire ».

Jacques Laporte s’est rappelé d’un discours percutant qui le marque encore aujourd’hui. « Lors du septième match de la demi-finale contre Buckingham, entre la première et deuxième période de prolongation, Sylvain Gauthier s’était levé dans le vestiaire. Il avait souligné à ses coéquipiers que ceux-ci devaient se sentir privilégiés de faire partie d’une organisation comme celle du National. Il a aussi dit qu’avant son arrivée à Joliette, il n’était rien comme joueur et que l’organisation avait cru en lui, que ça ne se pouvait pas que la saison se termine comme ça! C’était un discours tellement émotif et sincère, j’en ai encore la chair de poule », s’est-il souvenu. Quelques minutes plus tard, Richard De Bellefeuille marquait et propulsait le National en finale.

Humour contagieux

Que ce soit Stéphane Brien (ex-propriétaire du Mission) ou Éric Daoust et Rémy Harrisson, ses deux anciens coéquipiers de la première saison du National, tous ont souligné le grand sens de l’humour de Sylvain Gauthier.

« Sylvain était toujours de bonne humeur et il aimait faire rire les autres. C’était un joueur d’énergie capable de pratiquer un style de jeu physique. Il avait joué un rôle important lors de la finale en 2001 contre Saint-Georges-de-Beauce, marquant le but égalisateur lors du cinquième match », a souligné Stéphane Brien.

« Quand je suis arrivé à Joliette, à 19 ans, Sylvain m’a appris à faire ma place. Il faisait encore partie de ma vie jusqu’à son décès. C’est grâce à lui si je suis resté dans la région après mon junior. Sylvain et moi on se ressemblait beaucoup car on aimait rire et faire des blagues» s’est souvenu Rémy Harrison, l’ancien #44 du National.

De son côté, Éric Daoust, un des trois joueurs de 20 ans en 1991-1992 avec le défunt et Martin Lanoue a décrit l’ancien #77 comme un vrai guerrier. « J’ai remporté deux championnat avec Sylvain. C’était un leader naturel qui était facile à suivre. Quand j’ai joué à Joliette, on était toujours ensemble.  J’ai tellement de beaux souvenir avec lui», a-t-il déclaré, avec beaucoup d’émotion, en entrevue de son domicile de la Floride.

Saison de 55 points

Le National de Joliette avait connu une première saison régulière très respectable avec une fiche de 27 victoires, 16 défaites et cinq verdicts nuls pour 59 points, terminant au sixième rang.  L’équipe avait attiré près de 17 000 spectateurs en 24 parties locales, soit une moyenne de 736 fans par match.

Gauthier avait terminé au troisième rang des pointeurs de la formation joliettaine avec une fiche de 21 buts et 33 aides.

En séries, le National avait vaincu les Patriotes de Cowansville, les Castors de Buckingham et les Élites de Châteauguay.

décès, premier capitaine, National de Joliette, Sylvain Gauthier
Photo courtoisie. L'édition 1991-1992 du National de Joliette.

Après sa carrière junior, il a disputé quelques saisons dans la Ligue Nord-Américaine (anciennement Semi-Pro) avec plusieurs équipes. Il avait aussi joué 13 matchs avec les Roadrunners de Montréal de la Ligue Internationale de Roller-Hockey.

Le Lanauweb avait publié un article à son sujet, en septembre 2017. Pour le lire : Sylvain Gauthier n’a pas oublié Joliette

Exposé à Le Gardeur

La famille recevra les condoléances au: Salon funéraire Guay 384, rue du Village, Repentigny (secteur Le Gardeur) le vendredi 5 avril de 14h à 17h, de 19h à 22h et le samedi 6 avril de 10h à 12h et de 13h à 17h.

Un hommage lui sera rendu au salon, la même journée à 16h.

Photo courtoisie

Un but de Steven Corbeil-Leblanc, inscrit en troisième période de prolongation, a permis au Houston Bar & Grill de Saint-Roch-de-l'Achigan de vaincre les Loups de Saint-Gabriel, 5-4, et de les éliminer en cinq parties, le 22 mars dernier, à l’aréna Familiprix, dans cette série demi-finale 4 de 7.

Encore une fois, les Loups connaissent une première pérode difficile accordant une avance de deux buts à leurs adversaires. Dès le début de la partie, Saint-Roch-de-l'Achigan profite d'une erreur défensive pour prendre les devants 1-0 grâce au but de Cédric Harvey après seulement 1:59 de jeu. Guillaume Gélinas double l'avance des siens à 10:33.

Au deuxième vingt, les Loups profitent d'un avantage numérique pour s'inscrire au pointage. Maxime Bonin, avec son 10e, trompe la vigilance du gardien adverse en comptant à 5:42. Quelques instants plus tard, Saint-Gabriel croyait bien avoir créé l'égalité mais l'arbitre refuse le but alléguant que la rondelle n'a pas traverser la ligne des buts. Quelques secondes après ce jeu, Saint-Roch-de-l'Achigan inscrit un troisième filet par l'entremise du cinquième de Yannic Brousseau qui porte le compte 3-1, à 10:47. Michaël Dupuis enregistre un superbe but pour permettre à Saint-Gabriel de réduire l'avance du Houston Bar&Grill HC à un but, à 14:37.

Les Loups dominent complètement la troisième période mais se heurtent à un gardien en pleine possession de ses moyens. Finalement, à force d'attaquer, Charles Landry parvient à déjouer le gardien Zachary Fortin à 15:07. Il ne faut que 49 secondes à Saint-Roch-de-l'Achigan pour reprendre les devants en profitant encore une fois d'une erreur défensive. Sébastien Labadie-Racine intercepte une passe et déjoue le gardien pour redonner l'avance à son équipe. Les Loups retirent leur gardien et Raphaël Ducharme marque le but égalisateur à 19:10. 

Aucune des deux équipes n'a marqué en première prolongation de 10 minutes, les Loups ont raté quelques occasions.

La deuxième prolongation, de 10 minutes, se jouait à 4 contre 4. Cette fois, c'est le Houston Bar&Grill HC qui contrôle le jeu mais aucune des deux équipes ne marquent.

Finalement après 37 secondes de jeu en troisième prolongation, alors que l'on joue à 3 contre 3, Steven Corbeil-Leblanc donne la victoire aux visiteurs. Les gardiens Zachary Fortin (Houston Bar&Grill) et Philippe Bleau (Loups) ont offert toute une performance. 

Loups de Saint-Gabriel, éliminés. Saint-Roch-de-l'AChigan
Photo courtoisie

C'est la première fois en 3 ans d'existence que les Loups n'atteignent  pas la finale. Ceux-ci connu une très bonne saison avec une fiche de 14 victoires, 6 défaites dont une en prolongation leur a permis de terminer deuxième au classement.

Pour Saint-Roch-de-l'Achigan, l'équipe d'expansion poursuit sa saison de rêve en participant à la grande finale dès sa première année.

Le Houston Bar&Grill HC affrontera, en finale, le Desjardins Trackvale d'Acton Vale.

Voici l'horaire de la série.

Match #      Date                       Visiteur             Local                Heure

1.                Samedi 30 mars         Acton Vale         Saint-Roch         19:00

2.                Dimanche 31 mars     Saint-Roch          Acton Vale        13:00

3.                Samedi 6 avril            Acton Vale         Saint-Roch         19:00

4.                Dimanche 7 avril         Saint-Roch          Acton Vale       13:00

5.                Vendredi 12 avril        Acton Vale         Saint-Roch        (à déterminer)

6.                Samedi 13 avril          Saint-Roch          Acton Vale        20:00

7.                Dimanche 14 avril       Acton Vale         Saint-Roch        15:00

Crédit photo Phil Raymond

La série demi-finale de la Ligue Senior AAA du Québec se rendra à la limite. En effet, les Sportifs Pétroles Bélanger ont créé l'égalité 3-3, le 23 mars, grâce à un gain de 4-1 sur les Loups de La Tuque, devant une autre belle foule réunie au Centre Récréatif Marcel-Bonin.

Les Sportifs Pétroles Bélanger frappent tôt alors qu’avec seulement 50 secondes d’écoulées, Jean-Philippe Caron ouvre la marque pour les locaux. Malgré de belles chances de chaque côté, ce sera le seul et unique but de la période initiale.

Il faudra attendre à la septième minute de jeu en deuxième pour voir les Loups inscrire un premier but et ainsi créer l’égalité alors que Carl-Antoine Delisle inscrit son cinquième des séries. Avec un peu plus de sept minutes à faire, Dany Roch redonne l’avance aux Sportifs Pétroles Bélanger alors que le gardien Veilleux est étendu de tout son long. C’est alors 2-1 pour les locaux.

En début de troisième, les Loups écopent d’une pénalité mais malgré de belles chances, les Sportifs ne peuvent capitaliser. L’intensité monte d’un cran, la foule est sur le qui vive, espérant le but qui fera mal aux visiteurs. Avec 10 minutes à jouer, Les hommes d’André Lachance et Gaby Roch bénéficient d’un autre avantage numérique inespéré. Mais ceux-ci échouent une fois de plus dans leur tentative de distancer les Loups. En fin de période, avec moins de cinq minutes à faire, Gaven Aspirot est puni pour avoir fait trébucher.  Mais Jean-Phillipe Caron soulève la foule en surprenant le gardien Veilleux avec un but en désavantage numérique.  Quelques secondes plus tard, Rock Régimbald concrétise définitivement la victoire des Sportifs qui l’emporte 4-1  

Par la suite, la tension a monté, quelques joueurs des Loups ont posés des gestes de frustration, ce qui, bien sûr, mettra la table pour le match de ce soir à La Tuque à 18h.

En entrevue avec le Lanauweb, le pilote des Sportifs Pétroles Bélanger était bien sûr très heureux du résultat.« Demain, tout peut arriver dans un 7e match, on va tout donner pour accéder à la grande finale. On leur laissera aucune chance», a commenté André Lachance. Ajoutons que une fois de plus, la formation joliettaine a fait preuve de beaucoup de caractère pour se ressaisir et forcer le match ultime.

 

Crédit photo Phil Raymond

Défaite de 5-3 à La Tuque

Le 22 mars, les hommes d'André Lachance et Gaby Roch disputaient le cinquième de la série face aux Loups. Après leur cinglant revers à domicile, du 16 mars dernier, la formation joliettaine comptait bien se ressaisir. Après avoir tenu tête à ses opposants jusqu’en fin de match, Les Sportifs Pétroles Bélanger ont dû s’avouer vaincu 5-3.

En première période, chaque équipe s’échange un but, Carl-Antoine Delisle ouvre la marque pour les Loups à 8:45 alors que la réplique des Sportifs Pétroles Bélanger vient de Nicolas Laroque-Macoux à 13:32. Le scénario est identique en période médiane alors que Joakim Arsenault redonne l’avance aux locaux à 8:52 mais Gaven Aspirot permet aux visiteurs de créer l’égalité grâce à un but en avantage numérique .

Au dernier engagement, les Sportifs Pétroles Bélanger prennent l’avance pour la première fois du match alors que Rock Régimbald inscrit un but en avantage numérique. Les six dernières minutes du match appartiennent aux Loups qui inscrivent trois buts sans riposte. Dominic Savoie crée d’abord l’égalité à 13:45 alors qu’à 16:15, Benjamin Bohémier profite d’une pénalité décernée à Jean-Philippe Caron pour inscrire ce qui allait devenir le but gagnant.  Avec une minute à faire et profitant d’un avantage numérique, les Sportifs Pétroles Bélanger retirent leur gardien pour un sixième attaquant mais Carl-Antoine Delisle inscrit son deuxième du match pour les Loups pour ainsi mettre fin aux espoirs des visiteurs.

Le septième et ultime duel a lieu dimanche le 24 mars à 18h au Colisée Denis-Morel de La Tuque.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.