Photo Courtoisie

Deux anciens membres de l’Action de Joiiette et du Trafic ont obtenu une promotion au cours des dernières heures dans la LHJMQ.

En effet, Stéphane Desroches a été promu à titre de directeur-gérant des Voltigeurs de Drummondville, alors que Steve Hartley devient entraîneur-chef. Ils remplaceront le joliettain Dominique Ducharme, qui a été nommé récemment entraîneur-adjoint du Canadien de Montréal.

Monsieur Desroches a paraphé une entente de deux saisons avec les Voltigeurs et entre en fonction immédiatement. Étant adjoint au directeur-gérant depuis deux ans, Stéphane Desroches était le candidat tout désigné pour occuper le poste de directeur-gérant à temps plein.

« Nous sommes très fiers de poursuivre le travail débuté il y a deux ans avec Stéphane Desroches. Stéphane connaît déjà très bien l’organisation et il fait partie intégrante de la direction et de la philosophie implantée depuis les deux dernières saisons. Ses valeurs rejoignent celles de l’organisation et nous sommes convaincus qu’il continuera de les transmettre à notre équipe hockey » s’est exprimé monsieur Éric Verrier, président de la formation drummondvilloise, en conférence de presse, le 18 mai, au Centre Marcel-Dionne de Drummondeville

Stéphane Desroches, 42 ans, natif de Joliette, occupe également un poste d’enseignant à la Polyvalente Thérèse-Martin de Joliette. Auparavant, il aura été dépisteur pour l’Armada de Blainville-Boisbriand de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ) durant cinq saisons.

De plus, en 2004, Stéphane Desroches en compagnie de Dominique Ducharme et de Sylvain Ste-Marie ont obtenu une équipe d’expansion et sont ainsi devenus propriétaires de l’Action de Joliette dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Desroches a occupé le poste de directeur-administratif et adjoint au directeur-gérant pendant 5 ans avant d’être nommé directeur-gérant de 2009 à 2011 pour cette équipe. Durant son passage avec L’Action de Joliette, l’équipe a remporté la Coupe Napa à deux reprises et la Coupe Fred-Page en 2006.

« Je suis très heureux ! C’est avec honneur que je me joins à temps plein aux Voltigeurs de Drummondville et j’ai hâte de relever ce nouveau défi professionnel. J’aurai la chance de poursuivre le travail débuté il y a deux ans avec Dominique Ducharme et notre équipe de dépisteurs ainsi qu’avec tout le personnel hockey. » a mentionné monsieur Desroches..

Hartley entraîneur-chef

Pour Steve Hartley, 32 ans, il s’agir d’une première expérience comme entraîneur-chef d’une équipe du circuit Courteau.

Entraîneur-associé depuis 2 saisons avec les Voltigeurs, il aura occupé aussi plusieurs postes au sein de Hockey Québec et Hockey Canada durant ces deux années (Moins de 14 ans en 2016, Moins de 15 ans en 2017 au camp d’été de Hockey Québec, puis à titre d’entraîneur-vidéo d’Équipe Canada Junior pour le camp d’été 2016).

Steve Hartley avait d’abord occupé le poste d’entraîneur-adjoint à Dominique Ducharme avec les Mooseheads d’Halifax de la LHJMQ durant trois saisons.

Avant son embauche chez les Voltigeurs, Steve Hartley était à la barre des Grenadiers de Châteauguay de la Ligue Midget AAA. Dès sa première campagne derrière le banc, sa formation a remporté les grands honneurs tout en participant au Championnat canadien.

De 2009 à 2011, il a occupé le poste d’entraîneur-chef du Traffic de Joliette dans la Ligue de hockey Junior AAA du Québec.

« Je suis très heureux de poursuivre le travail avec Steve. Il était le choix logique pour mener à terme le plan que nous avons mis sur pied il y a deux ans. Il connaît l’organisation et les joueurs et pourra poursuivre le travail amorcé. » a déclaré Stéphane Desroches, directeur-gérant des Voltigeurs.

Rappelons que Hartley a porté l’uniforme de l’Action de Joliette, maintenant une moyenne de 3,19 en 14 parties. Il a notamment aidé son équipe à remporter la Coupe du Québec et la Coupe Fred Page.

Photo Courtoisie

À dernière année dans la LHJMQ, le défenseur Olivier Galipeau vient de remporter une deuxième Coupe du Président.

En effet, son équipe, le Titan d’Acadie-Bathurst a remporté, le 13 mai, la grande finale en six parties contre l’Armada de Blainville-Boisbriand en six parties. Lors du sixième affrontement, le Titan a vaincu l’Armada 2 à 1 devant ses partisans survoltés au Centre KC Irving de Bathurst.

« C’est une très grande fierté de gagner cette Coupe, surtout pour la deuxième fois. Je peux pas demander mieux pour finir ma carrière junior », a mentionné Galipeau en entrevue téléphonique au Lanauweb, au lendemain de ce gain.

Durant les séries, le Titan a vaincu successivement Chicoutimi (en 6), Sherbrooke et Victoriaville en 4. « Contre les Sags, on a pas sorti comme on le voulait. Mais notre victoire nous a donné confiance pour la suite », a ajouté le #26 du Titan.

D’ailleurs, cette série se voulait particulière pour Olivier car il affrontait son ancienne formation qui l’a échangé en décembre dernier, à l’ouverture de la période des transactions. « C’est certain qu’il y avaient plus d’émotions en jeu. Mais le fait d’avoir remporté la série au Centre Georges-Vézina, ça m’a permis de saluer les partisans des Sags pour une dernière fois », a mentionné le défenseur de Sainte-Marie-Salomé.

Son adaptation avec le Titan s’est faite facilement. « On avait tellement un bon groupe de joueurs. L’organisation et mes coéquipiers ont tout fait pour me rendre à l’aise rapidement, ça super bien été mon arrivé à Bathurst », a-t-il expliqué.

Un record

Lors du cinquième match de la finale, Olivier Galipeau a établi un record qui n’est pas prêt d’être battu dans la LHJMQ.

Il a en effet joué 83 matchs en séries éliminatoires, soit deux de plus que Philippe Cadorette, qui a terminé son junior en 2016.

« Je suis fierté de ce record-là. J’ai eu une très belle carrière junior et j‘ai vécu de très beaux moments avec Val-d’Or, Chicoutimi et Bathurst », souligne-t-il avec fierté.

Au cours des prochains jours, le Titan et Olivier Galipeau se rendra en Saskatchewan pour participer à la Coupe Memorial qui regroupera les quatre meilleures formations junior au pays.

« Ça sera un court tournoi où chaque match est important. On n’a pas le droit à l’erreur. Il faut rester concentrer et jouer notre meilleur hockey », a-t-il mentionné.

Bien que sans contrat professionnel, Olivier Galipeau demeure serein. Plusieurs équipes de la LNH, dont le Canadien de Montréal, seraient intéressés à ses services. « Je me concentre sur la Coupe Memorial et on verra pour la suite. Je profite de mes dernier moments dans le junior majeur », a-t-il conclu.

Photo Courtoisie

Un nouveau nom. De nouvelles couleurs. Un nouveau président. De nouveaux administrateurs. Un nouveau directeur général. Un nouvel entraîneur. La concession de Saint-Gabriel-de-Brandon dans la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec n’a pas fait les choses à moitié afin que sa deuxième saison soit remplie de succès.

« C’est un nouveau départ, lance avec enthousiasme monsieur Éric Champoux, nouveau président du conseil d’administration. Il faut apprendre des erreurs du passé, mais regarder en avant et faire les choses autrement », ajoute celui qui est propriétaire des bistros sportif La Chambre et collaborateur avec certaines équipes de la Ligue Nationale de Hockey pour les Game Experience.

Faire les choses autrement, ça veut d’abord dire avoir un conseil d’administration solide composé de gens d’affaires du milieu afin que cette équipe devienne l’équipe de toute la région.

Ainsi, Éric Champoux sera entre autres entouré de Jean-François Champoux, du Groupe Champoux de Saint-Michel-des-Saints, et de Christian Gagnon, pharmacien-propriétaire de la pharmacie Familiprix de Saint-Gabriel.

Afin de se coller davantage à la réalité de la région, l’équipe portera dorénavant le nom de Prédateurs et arborera le logo d’un poisson agressif.

« Tout le monde fait le lien entre Saint-Gabriel et son lac Maskinongé. De plus, le maskinongé est un poisson reconnu pour vendre chèrement sa peau, à l’Image de la nouvelle organisation que nous sommes en train de mettre en place », précise-t-il fièrement.

Côté hockey, Rémy Harrison occupera les fonctions de directeur général tandis que Dave Thériault sera l’entraîneur-chef. «Rémy connaît la LHJAAAQ et ses joueurs comme le fond de sa poche. Cela contribuera grandement à bâtir une équipe talentueuse, spectaculaire et avec du caractère.

De son côté, Dave Thériault est un entraîneur de carrière qui compte une feuille de route impressionnante. En plus de détenir un baccalauréat en activité physique - spécialisation entraînement sportif – de l’Université de Sherbrooke, Dave a coaché dans le Midget AAA, le Midget Espoir et en Europe. Nos jeunes joueurs seront en très bonnes mains », mentionne le nouveau président.

De plus, la nouvelle organisation souhaite ardemment travailler en collégialité avec les autres utilisateurs du Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB). « Que ce soit avec l’équipe senior, le patin artistique, le hockey mineur et les ligues de garage, les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon ont la ferme intention d'entretenir des relations et des communications saines et constructives avec les autres utilisateurs du CSCB », assure-t-il.

En outre, les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon tiennent à remercier l’Inouk de Granby de même que l’Artic de Montréal-Nord de lui avoir permis d’entamer des négociations avec Dave Thériault et Rémy Harrisson afin de bâtir son organigramme hockey.

La nouvelle administration, le nouveau département hockey et les nouvelles couleurs de l’équipe seront présentés sous peu au public.

Prédateurs, Saint-Gabriel, Rémi Harrisson
Phto Courtoisie. De gauche à droite : Jean-François Champoux, Éric Champoux, Christian Gagnon

 

 

Photo Courtoisie

Les Pionnières de Lanaudière ont fort bien représenté le Québec lors de la Coupe Esso, soit le championnat canadien de hockey midget féminin qui avait lieu à Bridgewater en Nouvelle-Écosse.

En effet, la formation dirigée par Jonathan Larivée a remporté la médaille de bronze, grâce à un gain de 2 à 1 contre les Canadettes de Brampton.

Les Pionnières se sont assurées de la victoire en prenant une avance de 2-0 après la première période, à la suite des buts de Méganne Quirion et Ann-Sophie Guay.

Le nord de Lanaudière bien représenté

La gardienne Sarah Vanier a perdu son jeu blanc à la toute fin du match, lorsque Paige Whaley l’a déjouée. Sarah n’a donné qu’un but sur 30 lancers, Lanaudière a obtenu 21 lancers.

Rappelons que cinq joueuses de hockey du nord de Lanaudière, faisant partie des Pionnières midget AA, vivront toute une aventure dans quelques jours. Il s’agit de Mélyna Sylvestre (Saint-Charles Borromée), Ann-Frédéric Naud (Saint-Félix), Anykim Pelletier (Sainte-Mélanie) et les gardiennes Sarah Vanier (Mandeville) ainsi que Leila Lotke Salinas (Saint-Lin).

Ann-Frédéric a été la meilleure pointeuse de son équipe avec trois buts et cinq passes.  Leila Lotke Salinas a subi trois défaites alors que Sarah Vanier a terminé le tournoi avec trois victoires et un revers.

En ronde préliminaire, les Pionnières ont terminé avec une fiche de deux victoires et trois défaites. En demi-finale, Lanaudière s’est inclinée 5-1 contre Saskatoon.

Photo courtoisie

L’Association de hockey mineur de Saint-Gabriel annonce que la période des inscriptions est ouverte pour la saison 2018-2019. 

Pour ceux et celles qui ont déjà joué au hockey mineur, il est possible de s’inscrire en ligne au http://www.ahmst-gabriel.org. 

Pour les nouveaux joueurs ou encore pour ceux et celles qui ne voudraient pas procéder en ligne, il est possible de s’inscrire par téléphone au 450-803-2360 

Les enfants des municipalités suivantes sont autorisés à jouer au sein de l’association de hockey mineur de Saint-Gabriel : Saint-Gabriel-de-Brandon, Ville de Saint-Gabriel, Mandeville, Saint-Didace, Saint-Damien, Saint-Côme, Manawan, Saint-Norbert, Saint-Dominique, Saint-Jean-de-Matha, Saint-Félix-de-Valois, Sainte-Émilie-de-l’Énergie et Saint-Michel-des-Saints. 

L’Association de hockey mineur de Saint-Gabriel tient à rappeler qu’il est possible de s’inscrire pour aussi peu que 162.50 $. 

Suivez les activités de l’Association de hockey mineur de Saint-Gabriel sur sa page Facebook au https://www.facebook.com/AHMStgab. 

Photo Courtoisie

Après quelques semaines d’incertitude, on connaît maintenant l’avenir de la franchise des Montagnards de Saint-Gabriel.

En effet, la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec a approuvé la vente de l’équipe à trois hommes d’affaires impliqués dans le milieu.

Il s’agit d’Éric Champoux, entrepreneur, Jean-François Champoux, propriétaire du Groupe Champoux inc., aucun lien de parenté avec Éric, et Christian Gagnon, pharmacien-propriétaire de Familiprix à Saint-Gabriel.

La transaction avec les anciens propriétaires Martin Brousseau et Léandre Gilbert a été entérinée à à l’unanimité par les gouverneurs de la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec, lors d’une conférence téléphonique spéciale tenue le 3 mai dernier.

Au cours des prochains jours, on procédera à un changement de nom de l’équipe ainsi qu’à de nouvelles couleurs.  La direction hockey sera aussi remodelée.

Première saison très difficile

La première saison des Montagnards à Saint-Gabriel, à la suite du déménagement de la franchise de Sainte-Agathe, a été extrêmement difficile.

L’équipe a terminé au 9e rang du classement général avec seulement 14 victoires et 32 points en 49 parties. En première ronde des séries, l’équipe a été balayée en deux matchs par les Forts de Chambly.

En plus de connaître plusieurs difficultés sur la surface glacée, l’équipe a eu deux entraîneurs durant la saison. Et les assistances ont aussi été très décevantes.

Photo d'Archives

Dominique Ducharme réalisera son rêve de faire le saut chez les professionnels comme entraîneur puisque le Canadien de Montréal, a annoncé, en fin d’avant-midi, le27 avril, qu’il se joignait à l’organisation à titre d’entraîneur-adjoint de Claude Julien.

« En Dominique, nous sommes confiants d'avoir mis la main sur un excellent entraîneur. Dominique a fait ses preuves au niveau du hockey junior dans la LHJMQ, et son expérience au niveau international avec Hockey Canada lui apporte un bagage de connaissances essentiel qui lui permet de faire le saut chez les professionnels. Nous sommes heureux de le voir se joindre à l'organisation des Canadiens », a déclaré le directeur-général du Tricolore, Marc Bergevin, par voie de communiqué.

« Je suis très fier de me joindre au Canadien de Montréal. C’est vraiment incroyable comme feeling actuellement », ont été les premiers commentaires de Dominique Ducharme en entrevue au Lanauweb, quelques heures après sa nomination.

Le nouvel adjoint de Claude Julien a expliqué que Marc Bergevin l’avait contacté quelques jours après l’élimination des Voltigeurs de Drummondville, en quart de finale de la LHJMQ.

« Nous avons une première rencontre. J’ai ensuite rencontré Claude. La chimie s’est installée immédiatement entre nous deux. Notre vision est semblable », a-t-il ajouté.

Ducharme devrait travailler derrière le banc du Tricolore durant les matchs. Il travaillera notamment avec les attaquants, analysera les tendances de l’adversaire, faire les ajustements durant les parties et ramener de l’information à Claude Julien.

Le prairiquois d’origine s’est aussi rappelé ses premiers pas avec l’Action au milieu des années 2000. « C’est grâce à des gens comme Sylvain Ste-Marie, Stéphane Desroches, Sylvain Fréchette, les entraîneurs avec qui j’ai travaillé, ma famille, mes amis et mon entourage si je suis là où je veux être aujourd’hui. C’est un long processus ». a-t-il conclu.

Parcours impressionnant

« Je suis très fier de me joindre au Canadien de Montréal. C’est vraiment incroyable comme feeling actuellement », ont été les premiers commentaires de Dominique Ducharme en entrevue au Lanauweb, quelques heures après sa nomination.

Le nouvel adjoint de Claude Julien a expliqué que Marc Bergevin l’avait contacté quelques jours après l’élimination des Voltigeurs de Drummondville, en quart de finale de la LHJMQ.

« Nous avons une première rencontre. J’ai ensuite rencontré Claude. La chimie s’est installée immédiatement entre nous deux. Notre vision est semblable », a-t-il ajouté.

Ducharme devrait travailler derrière le banc du Tricolore durant les matchs. Il travaillera notamment avec les attaquants, analysera les tendances de l’adversaire, faire les ajustements durant les parties et ramener de l’information à Claude Julien.

Le prairiquois d’origine s’est aussi rappelé ses premiers pas avec l’Action au milieu des années 2000. « C’est grâce à des gens comme Sylvain Ste-Marie, Stéphane Desroches, Sylvain Fréchette, les entraîneurs avec qui j’ai travaillé, ma famille, mes amis et mon entourage si je suis là où je veux être aujourd’hui. C’est un long processus ». a-t-il conclu.

 

 

Dominique Ducharme est âgé de 45 ans et a passé les 10 dernières saisons comme entraîneur dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, dont les sept dernières (2011 à 2018) comme entraîneur-chef, ayant dirigé les Mooseheads de Halifax (2011 à 2016) et les Voltigeurs de Drummondville (depuis 2016).

Avec les Mooseheads, il a remporté la Coupe Mémorial, en 2012, il dirigeait, entre autre, le gardien Zach Fucale et les attaquants Nathan Mackinnon, vedette de l’Avalanche du Colorado, et Jonathan Drouin, acquis l’été dernier par le Canadien du Lightning de Tampa Bay.

À la barre des Mooseheads et des Voltigeurs, entre 2011 et 2018, Ducharme a dirigé 476 matchs, montrant un dossier de 267 victoires, 169 défaites et 24 en prolongation/fusillade.

Sur la scène internationale, Ducharme a débuté en 2011 comme adjoint au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, puis avec l'équipe canadienne des moins de 18 ans en 2013 lors du tournoi Ivan Hlinka Memorial. Il s'est démarqué comme entraîneur-chef de la formation canadienne au Championnat mondial de hockey junior de 2017 et de 2018 procurant à la nation canadienne l'argent en 2017 et la médaille d'or en 2018.

Un produit du hockey mineur de Joliette-Crabtree, Dominique Ducharme, originaire de Notre-Dame-des-Prairies,  a joué son midget AAA avec les Régents Laval-Laurentides-Lanaudière avant d’évoluer durant une saison avec les Hawks de Hawksbury dans le junior AAA en Ontario.  Il a joué quatre ans dans la NCAA avec l’Université du Vermont. Il a évolué chez les professionnels dans la Ligue de la Côte-Est et la Ligue Américaine. Il a aussi joué quatre ans en France, en deuxième et troisième division.

Après sa carrière de joueur, il a été entraîneur-adjoint durant deux ans avec les Patriotes de l’UQTR, au hockey universitaire. C’est avec l’Action de Joliette, de la Ligue Junior AAA,  qui s’est fait connaître dans le coaching.

Ducharme, a été le premier entraîneur de cette équipe, de 2004 à 2008. Il a notamment conduit l‘Action à trois finales, deux championnats des séries éliminatoires et  à un championnat de la Coupe Fred Page en 2006. 

Plus d'articles...